Les hommes sont-ils en voie de disparition?

Les hommes jouent un rôle vital pour la détermination du sexe des enfants, en raison du chromosome Y, qui est porté par environ 50 % des spermatozoïdes humains. Lorsque un spermatozoïde porteur du chromosome Y féconde un ovule, l’enfant à naître sera un garçon. Dans le cas contraire, ce sera une fillette. Mais le Dr Peter Ellis et le professeur Darren Griffin, deux chercheurs de l’Université du Kent au Royaume-Uni, pensent que le chromosome Y pourrait disparaître à l’avenir.

Le chromosome Y est porteur du gène SRY, qui joue un rôle crucial car il détermine le sexe biologique de l’embryon : s’il est présent, l’enfant à naître sera un garçon, dans l’autre cas une fille. Cependant, il exerce peu d’autres fonctions indispensables et il est porteur de peu de gènes ; en conséquence, il dégénère et rétrécit avec le temps.

Il pourrait à terme disparaître, ce qui rendrait l’avenir de notre espèce incertain. Plus précisément, il disparaîtrait dans 4,6 millions d’années s’il continue à dégénérer au même rythme.

La recombinaison génétique

Car contrairement aux autres chromosomes que nous possédons en double dans chacune de nos cellules, le chromosome Y n’est présent qu’en un seul exemplaire. À cause de cela, la recombinaison génétique, qui aide normalement à éliminer les mutations génétiques nuisibles, est impossible. C’est ce qui explique la dégradation du chromosome Y avec le temps.

Pourtant, le chromosome Y a développé des mécanismes pour freiner ce processus. Parmi la communauté scientifique, les avis sont divisés : est-ce que ces mécanismes de défense sauveront le chromosome Y, ou ne feront-ils que ralentir une disparition inéluctable ?

D’autres exemples

Selon les chercheurs de l’université du Kent, même s’il devait disparaître, cela ne signifierait pas pour autant la fin de l’espèce humaine. Chez les espèces animales qui ont perdu le chromosome Y, le gène SRY se déplace tout simplement sur un autre chromosome. Lequel commence à son tour à se dégrader compte tenu de l’absence de recombinaisons…

Une solution serait d’utiliser des techniques de génie génétique pour remplacer la fonction du chromosome Y.