Les forces spéciales françaises se laissent à nouveau séduire par une arme venue de Belgique

C’est parfois un sujet controversé quand on se rappelle la finalité de ce genre de produits, mais le Made in Belgium reste un gage de qualité reconnu à l’échelle mondiale dans la fabrication d’armes. Les forces de l’ordre et les armées de pays pourtant réputés bien pourvus en options nationales optent régulièrement pour des engins mis au point par la fameuse FN Herstal, fondée dès 1889 et qui s’est très vite hissée parmi les armuriers les plus réputés. La firme a même définitivement abandonné la production de voitures dès 1935, puis de motos en 1965, pour se consacrer pleinement à l’armement.

La FN Herstal a bénéficié de quelques gros succès de vente à l’international. On peut se souvenir du FN P90, un pistolet-mitrailleur compact de seulement 3 kg, mais capable d’atteindre les 900 coups à la minute. Une arme au design futuriste à son entrée en production en 1991, et qui a été adoptée par les armées et forces de police de plus de 40 pays, dont l’Autriche, le Brésil, le Canada, la France, la Grèce, l’Inde, la Malaisie, la Pologne et les États-Unis. Elle est même devenue familière du grand public : dans la série télévisée de science-fiction Stargate SG-1, les héros utilisent le P90 et en font régulièrement éloge.

Une mitrailleuse ultra-légère

Notre Fabrique Nationale peut-elle espérer un autre succès de ce genre ? L’espoir est permis. Car elle vient de lancer sur le marché la FN EVOLYS, une nouvelle mitrailleuse « ultralégère » qui est vendue en deux calibres différents : 5,56×45 mm (5,5 kg) ou 7,62×51 mm (6,2 kg). Avec sa taille réduite et son poids très modéré, cette arme est présentée par la FN comme une mitrailleuse à peine aussi encombrante qu’un fusil d’assaut, tout en apportant une puissance de feu non négligeable : elle reste efficace à 800 voire 1000 m selon sa munition, avec une cadence de tir de 750 coups/minute selon le site de référence allemand Soldat&Technik.

La FN EVOLYS. Copyright : FN Herstal.

Et cette mitrailleuse belge vient d’attirer un premier client de choix à la FN : Thierry Roger, le PDG de TR-Équipement, le distributeur français de FN Herstal, a annoncé sur LinkedIn une première livraison de la mitrailleuse EVOLYS, à destination des forces spéciales françaises. Il ne s’est pas épanché sur la taille de la commande, ni si la nouvelle arme va de suite entrer en dotation pour les soldats ou si elle doit d’abord faire l’objet d’une évaluation.

En remplacement d’une autre arme belge ?

Les forces spéciales françaises sont d’ailleurs déjà équipées d’une arme belge : la fameuse mitrailleuse légère FN Minimi sortie en 1974 et qui pèse 7,1 kg. Elle est d’ailleurs plus connue sous le nom de sa version américaine, la M-249 SAW (« Scie »). Si l’armée française s’intéresse à la EVOLYS, c’est sans doute pour trouver une remplaçante à la Minimi. Et comme la France a longtemps possédé sa propre industrie d’armes de fantassins, envisager d’avoir à nouveau recours à une machine belge est un véritable gage de confiance.

La EVOLYS faisait partie des pièces les plus récentes exposées au salon de l’armement DSEI, organisé à Londres en septembre dernier. Peu avant, la FN Herstal avait déclaré que  » de nombreuses forces armées et unités spéciales européennes et internationales manifestent déjà un grand intérêt » pour cette nouvelle mitrailleuse ultra-légère, rapporte Opex360. On peut donc s’attendre à ce que cette première commande prestigieuse fasse un effet boule de neige. Au risque toutefois, comme c’est déjà arrivé par le passé, de retrouver un jour des armes belges dans les mains de combattants que nous ne considérons pas comme des alliés.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20