Ce n’est plus de la science-fiction, les robots sont désormais armés

La société américaine Ghost Robotics vient de dévoiler le premier robot tueur. Quadrupède, ce dernier arbore un fusil d’assaut MK-17, un fusil de conception belge (FN Herstal). Une première.

C’est à l’occasion de la convention de l’Association de l’US Army que l’entreprise a dévoilé son nouveau « bébé »; un robot-chien comme il en existe depuis longtemps, mais contrairement à ceux de Boston Dynamics – les plus connus –, le robot baptisé Spur est tout simplement armé.

Bien que plusieurs robots quadrupèdes aient déjà été utilisés par des forces de l’ordre, leur utilisation était plutôt limitée. Ils servaient avant tout d’assistants ou d’éclaireurs lors de diverses missions périlleuses. Avec Spur – pour Special Purpose Unmanned Rifle (Fusil sans pilote à usage spécial, en français) -, Ghost Robotics veut aller plus loin dans l’utilisation des robots en situations critiques puisque la société l’a équipé d’une arme.

Avec son fusil d’assaut MK-17 Mod 1 de calibre 6,5 mm et ses quatre pattes articulées qui lui assurent une bonne stabilité, le robot-chien est capable d’atteindre avec précision une cible située à 1.2000 mètres de distance. Plus encore, Spur peut tirer de façon précise tout en se déplaçant grâce à sa puissance de calcul, ce qui en fait une arme à part entière redoutable.

Cerise sur le gâteau, Ghost Robotics a indiqué qu’il était tout à fait possible de changer de calibre, mais aussi d’armement en fonction des besoins. Le soldat de métal peut également être équipé d’un silencieux, histoire d’opérer discrètement.

Le début de la fin pour l’Homme ?

Difficile de ne pas imaginer le pire avec ce robot armé qui semble particulièrement efficace. Il faut dire qu’on ne compte plus le nombre de films dans lesquels les robots ont réduit l’humanité en esclavage. Le robot Spur pourrait être le début d’une nouvelle race de robots militaires plus ou moins autonomes. D’ailleurs, on pourrait se demander le niveau d’autonomie dont dispose ce robot-chien. Dispose-t-il d’une capacité de décision de tirs? À ce propos, Ghost Robotics ne se prononce malheureusement pas.

On peut tout de même imaginer que Spur est équipé d’une intelligence artificielle capable de détecter et de verrouiller des cibles potentielles, mais que la décision de tir revient à un opérateur qui le contrôle. À l’heure actuelle, aucune IA ne semble encore dotée d’une autonomie qui lui permettrait de décider d’un tir, seule. En tout cas, pas pour l’instant.

Si le robot-chien tueur est en effet contrôlé par un opérateur à distance, il pourrait s’avérer particulièrement utile pour les militaires qui pourraient l’utiliser pour éliminer des cibles à distance en toute sécurité. Il pourrait également être utile en milieu urbain, lors d’une prise d’otage par exemple.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20