Les éternels rivaux de Mark Zuckerberg veulent créer leur propre métavers, en mieux

Les frères Winklevoss veulent s’attaquer à leur grand rival Facebook/Meta pour construire un meilleur métavers.

Tyler et Cameron Winklevoss, les jumeaux qui ont un jour affirmé que Mark Zuckerberg leur avait volé l’idée originale de Facebook, sont aujourd’hui devenus des géants dans le monde de la cryptomonnaie. En 2014, ils ont fondé la bourse de cryptomonnaies Gemini pour entrer dans le monde des pièces numériques. Une aventure qu’ils ont toujours entièrement financée avec leurs propres capitaux (les frères détiendraient environ 5 milliards de dollars chacun).

Cette tradition a été rompue cette semaine pour une raison très spéciale. Gemini a annoncé qu’elle avait levé 400 millions de dollars d’investissements. Cet argent sera injecté dans un tout nouveau projet. Les Winklevoss veulent construire leur propre métavers et entrer en concurrence directe avec leur grand rival Mark Zuckerberg.

« Plus de choix »

Début novembre, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a annoncé que son entreprise allait se rebaptiser « Meta », en référence à son nouvel objectif principal : le déploiement du métavers, un monde virtuel dans lequel les gens peuvent interagir entre eux (et avec les produits). Mais la façon dont Facebook/Meta va mettre un frein à cet univers numérique alternatif ne plaît pas du tout aux frères Winklevoss.

« Il y a deux façons de développer la technologie, qui sont parallèles l’une à l’autre. La première est une voie centralisée, comme celle empruntée par Facebook et Fortnite (un jeu vidéo populaire, ndlr). Ces systèmes ne sont qu’une étape du développement d’un métavers, et c’est tout à fait normal », a déclaré Cameron Winklevoss dans une interview accordée au site économique Forbes. « Mais il existe une autre voie, le métavers décentralisé. Et c’est le type de métavers où il y aura le plus de choix, d’indépendance, et d’opportunités qui protégeront les droits et la dignité des individus. »

Une alternative au métavers de Zuckerberg

Plusieurs entreprises de blockchain ont levé plus de 4 milliards de dollars le mois dernier pour développer une alternative au système fermé auquel aspire Zuckerberg en tant que métavers idéal. Derrière ce mouvement se trouvent des acteurs parfois notables du monde des affaires.

Gemini, par exemple, est soutenu par le gestionnaire d’investissement new-yorkais Morgan Creek et la Commonwealth Bank of Australia. Morgan Creek a injecté pas moins de 75 millions de dollars dans les plans des deux frères. Les Winklevos conserveront 75 % de la propriété de leur société de cryptomonnaie.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20