‘Les États-Unis pourraient connaître l’hiver le plus sombre de leur histoire’

Rick Bright. – Isopix

Le lanceur d’alerte Rick Bright a affirmé jeudi devant la sous-commission santé de la Chambre des Représentants que, sans un plan coordonné, les États-Unis se dirigeaient tout droit vers une catastrophe encore plus importante au cours des prochains mois.

Rick Bright avait été écarté de son poste de directeur de l’Autorité de Recherche et Développement en biomédecine avancée (BARDA) pour avoir, selon lui, critiqué l’action de la Maison Blanche et refusé de vanter les mérites de la chloroquine. Ce médicament, qui était alors présenté comme ‘miracle’ par le président Donald Trump dans le traitement du covid-19, fait désormais l’objet de sérieux doutes quant à son efficacité suite à plusieurs études récentes.

‘Notre fenêtre d’opportunité est en train de se refermer’

Devant la sous-commission santé, celui qui a rempli, dans la foulée de sa mutation forcée, une fiche de lanceur d’alerte a prévenu qu’une crise sanitaire encore plus grave que celle que l’Amérique connait actuellement guettait le pays. ‘Notre fenêtre d’opportunité est en train de se refermer’, a-t-il mis en garde. ‘Sans une meilleure planification, 2020 pourrait être l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne.’ Une mise en garde à contre-courant de la tendance au déconfinement qui s’impose progressivement aux États-Unis, malgré des chiffres sur la propagation de l’épidémie qui demeurent élevés.

Rick Bright a également reproché à l’administration Trump l’absence de plan ‘centralisé et coordonné’ pour lutter contre la pandémie et il a critiqué le calendrier avancé pour le développement d’un vaccin, qu’il juge beaucoup trop optimiste.

‘À partir de ce moment, je savais que nous allions affronter une crise’

L’homme a affirmé qu’il ‘n’oublierait jamais’ l’e-mail qu’il a reçu en janvier de la part d’un fournisseur de masques médicaux et l’informant d’une grave pénurie.

‘Il disait ‘Nous sommes dans la merde (sic). Le monde l’est. Nous devons agir’’, s’est remémoré Rick Bright, dont les propos sont relayés par l’agence Reuters. ‘Et j’ai renvoyé cette information vers les plus hautes sphères possibles au sein du HHS (Health and Human Services, le Département de la Santé et des Services sociaux, NDLR), mais je n’ai reçu aucune réponse en retour.’

‘À partir de ce moment, je savais que nous allions affronter une crise, notamment parmi le personnel médical’, a-t-il encore dit, comme le rapportent Les Echos.

Par ailleurs, Rick Bright a affirmé que les États-Unis n’avaient toujours pas de plan global pour assurer l’approvisionnement en fournitures de base comme les écouvillons nécessaires au tests de coronavirus.

Nouveau rôle

Son audition terminée, Rick Bright va désormais prendre ses nouvelles fonctions à partir de la semaine prochaine, ont déclaré ses avocats. Il occupera le poste de directeur-adjoint du partenariat ‘Accelerating Covid-19 Therapeutic Interventions and Vaccines’, selon une source au sein du HHS à CNN.

‘Contrairement aux points de discussion de l’administration, le Dr Bright n’a jamais refusé de faire rapport au NIH (National Institutes of Health, NDLR), et maintenant que son poste a été identifié, il prévoit de commencer la semaine prochaine’, ont déclaré les avocats dans un communiqué. ‘Le Dr Bright est tout à fait prêt à assumer ce nouveau rôle, à moins que le secrétaire Azar n’honore la demande de l’OSC (United States Office of Special Counsel, NDLR) et n’accorde un sursis à sa réaffectation.’

‘Un employé aigri’

Sur Twitter, le président américain, Donald Trump, a déclaré: ‘Je ne connais pas le soi-disant lanceur d’alerte Rick Bright, je ne l’ai jamais rencontré mais il me semble être un employé aigri, ni apprécié, ni respecté des gens auxquels j’ai parlé et qui, du fait de son attitude, ne devrait plus travailler pour notre gouvernement.’

‘Il n’a pas seulement été ignoré. Il a été limogé pour avoir eu raison’, a pour sa part commenté Anna Eshoo, présidente démocrate de la sous-commission santé devant laquelle Rick Bright a témoigné, sur le même réseau social.