Les entreprises européennes du secteur de l’énergie risquent un appel de marge de 1.500 milliards d’euros : « Un Lehman Brothers de l’énergie »

Le marché européen des dérivés énergétiques est au bord de l’effondrement. La Finlande parle même d’un « événement Lehman Brothers » à venir.

Les entreprises européennes du secteur de l’énergie sont confrontées à un raz-de-marée d’appels de marge qui s’élèverait à au moins 1,5 billion d’euros. Ces entreprises ont du mal à soutenir la valeur de leurs garanties en raison des énormes fluctuations de prix sur le marché de l’énergie. Elles recevront bientôt un avertissement (appel de marge) indiquant que le solde permettant de maintenir des positions ouvertes sur le marché des produits dérivés est trop faible. Plusieurs compagnies d’électricité auront besoin de l’aide du gouvernement pour amortir le choc, a déclaré mardi la société énergétique Equinor à l’agence Bloomberg.

Autre élément troublant : selon Equinor, la marge estimée à 1,5 billion de dollars serait même assez « conservatrice ». « Si les entreprises doivent cracher autant d’argent, cela signifie que la liquidité du marché se tarit et ce n’est pas bon pour ce segment des marchés du gaz », a déclaré Equinor.

Lehman Brothers

Plusieurs membres de l’UE travaillent déjà sur des fonds de soutien pour éviter l’effondrement du marché des dérivés énergétiques. La Finlande et la Suède, par exemple, ont déjà annoncé certaines mesures visant à soutenir les actions de leurs entreprises énergétiques sur le marché des produits dérivés.

Il est particulièrement remarquable que les Scandinaves parlent ouvertement d’un éventuel « événement Lehman » dans le secteur européen de l’énergie, alimenté par la récente fermeture par la Russie du gazoduc Nord Stream 1. « Cette situation a l’étoffe d’une sorte de Lehman Brothers du secteur de l’énergie », a déclaré dimanche à Reuters le ministre finlandais de l’Économie, Mika Lintilä.

L’implication est qu’une implosion des entreprises énergétiques en Europe pourrait entraîner des ondes de choc au sein du système financier. Similaire à ce qui s’est passé en 2008 après l’effondrement de la banque d’investissement américaine Lehman Brothers.

Soutien du gouvernement

La Finlande, quant à elle, veut mettre en place un programme de prêts de 10 milliards d’euros pour ses compagnies d’électricité.

En Suède, le gouvernement propose d’offrir des garanties de crédit aux compagnies d’électricité opérant sur le marché des dérivés. Le montant total des garanties exigées par les entreprises suédoises sur le marché de l’énergie est passé d’environ 6,5 milliards d’euros à au moins 16,6 milliards d’euros depuis juin, estime le gouvernement de Stockholm.

(JM)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20