Les cryptomonnaies, investissement incontournable selon les « zinzins »

C’est l’avis éclairé que partagent près de 900 investisseurs institutionnels récemment interrogés.

Pourquoi est-ce important ?

Les actifs numériques tels que les cryptomonnaies devraient faire partie d’un portefeuille de placements. Ce n’est pas un slogan publicitaire mais l’avis éclairé partagé par 80% des investisseurs institutionnels sondés par Fidelity, l’un des principaux gestionnaire d’actifs au monde, que relaie le site spécialisé Financial News.

Notons d’emblée que l’enquête de Fidelity Digital Assets a été menée auprès de 1.100 investisseurs institutionnels (les zinzins comme on dit en argot financier) entre décembre et avril. Soit juste avant que le bitcoin n’atteigne son plus haut niveau historique à 64.829 $ et plonge par la suite. Ces résultats ne reflètent donc pas la façon dont les points de vue ont pu changer, à l’heure où 1 BTC s’échange contre un peu moins de 30.000 $. Et ils ne traduisent pas non plus le regain de pression réglementaire, notamment en Chine.

En voici les principaux résultats:

Perspectives

  • Un peu plus de la moitié de ces institutions basées aux États-Unis, en Europe et en Asie détiennent actuellement des allocations en actifs digitaux. Plus de 90% des répondants s’attendent même à ce que le secteur crypto reste un « pari à long terme », l’intention des professionnels de l’investissement étant d’en ajouter dans les portefeuilles au cours des cinq prochaines années.
  • Fidelity continue d’avoir des « conversations très positives » avec des hedge funds, des family offices et autres fonds de pension concernant l’investissement dans la crypto. Mais les investisseurs sont depuis moins pressés d’accéder au marché crypto, a fait savoir le gestionnaire d’actifs à Financial News.

Adoption

  • Au niveau international, le taux d’adoption des cryptomonnaies s’élève à 71% en Asie. Le résultat d’une réglementation sectorielle plus claire à l’instar de celle du Japon, estime Fidelity. Détail de taille, l’Europe affiche un taux d’adoption nettement supérieur à celui des États-Unis, à respectivement 56 et 33%.
  • Au niveau des crypto-actifs les plus attractifs, le bitcoin reste la référence. 98% des demandes des clients ces 12 derniers mois auraient porté « exclusivement sur le bitcoin ». Avec une attention grandissante pour Ethereum.
  • La réglementation qui se met graduellement en place ne semble par ailleurs pas freiner l’enthousiasme à l’égard de la crypto en tant que classe d’actifs émergente. Elle serait même bénéfique pour l’adoption, soutient Fidelity.

Obstacles

  • Le principal obstacle tient à la volatilité des prix, suivie par le manque de fondamentaux pour évaluer la valeur et les préoccupations concernant la manipulation du marché.
  • Le gestionnaire d’actifs s’attend à ce que la volatilité des cryptos s’atténue à mesure que de plus en plus d’investisseurs institutionnels entrent ou augmentent leurs positions sur le marché.
  • Enfin, il est regrettable pour Fidelity que l’accent ait été mis sur l’impact environnemental du bitcoin. C’est omettre les autres avantages parfois essentiels comme en servant d’issue à des régimes politiques autoritaires.

Pour aller plus loin: « Investir dans la crypto, c’est comme du capital-risque pour les jeunes entreprises »

Plus
Lire plus...
Marchés