Les cryptomonnaies sont « un désastre » en devenir pour Donald Trump

L’ancien président des États-Unis s’est laissé à quelques commentaires concernant les monnaies numériques qui représentent, selon lui, « potentiellement un désastre » en devenir.

Ce n’est pas un secret, Donald Trump n’est pas un grand fan des cryptomonnaies. Lors d’une interview accordée à Fox Business, l’ex-président des États-Unis a confirmé sa position contre les monnaies numériques en avouant qu’il n’était pas un adepte de ce type de devise, qu’il n’avait pas investi dans ce marché et qu’il préférait de loin la « monnaie des États-Unis ».

Plus encore, il a affirmé que les cryptomonnaies ne pouvaient mener qu’à une catastrophe, qu’elles étaient potentiellement « fausses » et que le Bitcoin – la plus populaire des monnaies numériques – « semblait être une arnaque ».

« Je pense que cela [les cryptomonnaies] nuit à la devise américaine », a ainsi indiqué Donald Trump. « Nous devrons être investis dans notre devise et pas dans les monnaies numériques », a-t-il ajouté, tout en remettant en doute la fiabilité des devises numériques.

Ce n’est pas la première fois que Donald Trump prend position contre les cryptomonnaies. En 2019 déjà, alors qu’il était encore à la tête des États-Unis, l’homme avait indiqué sur Twitter : « Je ne suis pas fan du Bitcoin et des autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l’argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur l’air. Les actifs cryptographiques non règlementés peuvent faciliter les comportements illégaux, y compris le trafic de drogue et d’autres activités illégales ».

L’ancien président des États-Unis prône d’ailleurs que le Bitcoin et les autres monnaies numériques soient fortement règlementés, et ce, principalement pour qu’ils ne fassent pas de l’ombre au dollar américain. Un souhait qui pourrait se réaliser – sans que Donald Trump n’y soit réellement pour quelque chose. Face à la montée en puissance des monnaies numériques, les États-Unis sont en passe d’adopter plusieurs lois pour règlementer le secteur.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés