Les « briques élémentaires » nécessaires à la création de la vie ont bien été découvertes dans un astéroïde en orbite

La sonde spatiale japonaise Hayabusa2 a trouvé plus de vingt types d’acides aminés, les éléments constitutifs de la vie sur Terre, au sein d’un astéroïde. Cela a été confirmé par le ministère japonais de l’Éducation et rapporté par le Japan Times.

Pour la toute première fois, des acides aminés, les « briques élémentaires de la vie » ont été découverts dans un astéroïde, selon les analyses des échantillons que la sonde spatiale japonaise Hayabusa2 a ramenés sur Terre.

Cette sonde spatiale a quitté la Terre en 2014. Après trois ans et 3,2 milliards de kilomètres de voyage dans l’espace, elle a atteint en 2018 sa position stationnaire au-dessus de l’astéroïde Ryuguna, qui vole sur une orbite elliptique autour du Soleil. L’année suivante, Hayabusa2 s’est posé à deux reprises sur l’astéroïde et a recueilli, pour la première fois, des échantillons sous la surface d’un astéroïde.

Des analyses antérieures des échantillons avaient déjà révélé la présence d’eau et de matières organiques, mais maintenant ce sont des acides aminés qui s’ajoutent à cette soupe primordiale.

Évolution de l’ARN

Les acides aminés sont les éléments constitutifs de la vie : ils contribuent à la formation des protéines, agissent comme des neurotransmetteurs dans le cerveau et sont essentiels à toute forme de vie sur notre planète. La revue scientifique Nature a publié en mai une étude montrant que les acides aminés ont joué un rôle crucial dans l’évolution de l’ARN, la première molécule auto-réplicative.

Les scientifiques ne savent pas comment les premiers acides aminés sont apparus sur Terre. Certaines théories supposent qu’ils sont venus de l’espace, via des impactes d’astéroïdes tels que Ryuguna. Une théorie qui, maintenant, semble plutôt crédible.

« La preuve de l’existence d’acides aminés dans la sous-couche des astéroïdes augmente la probabilité que ces substances soient arrivées sur Terre depuis l’espace », a déclaré à Kyodo News Kensei Kobayashi, professeur émérite d’astrobiologie à l’université nationale de Yokohama.

Un astéroïde qui est tombé sur la Terre est qualifié de météorite. Et des acides aminés ont déjà été trouvés sur des météorites, mais on ignorait si ceux-ci étaient déjà présents dans l’espace.

Cependant, la théorie la plus largement acceptée reste que les acides aminés à l’origine de la vie sur Terre se sont formés à domicile.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20