Les 3 périls économiques qui guettent l’Asie en 2022

L‘année 2022 pourrait être difficile pour le marché financier asiatique. Trois grandes menaces pourraient en effet le mettre à mal en cours de l’année. C’est en tout cas ce qu’affirme l’économiste senior Carlos Casanova, de la banque privée suisse UBP.

Le marché financier asiatique devrait faire face à plusieurs difficultés au cours de cette année. L’économiste Carlos Casanova a listé trois risques principaux qui pourraient le mettre à mal, lors d’une interview accordée à CNBC. Le premier est évidemment le coronavirus, et plus particulièrement, son variant omicron, beaucoup plus contagieux.

La menace d’Omicron pousse les entreprises à réduire leur effectif, afin d’éviter de nouvelles contaminations.

Le deuxième risque pour le marché asiatique est un nouveau ralentissement de l’économie chinoise, de l’ordre de 5%, selon l’économiste. Plusieurs facteurs pourraient en effet entrainer un tel scénario, notamment les perturbations au niveau de la chaine d’approvisionnement, la crise de liquidités des sociétés immobilières chinoises – qui a fait une nouvelle victime – et la répression des sociétés technologiques.

Quant au troisième, il est surtout lié au possible resserrement de politique monétaire de la banque centrale des États-Unis. La banque centrale américaine s’apprêterait en effet à resserrer sa politique monétaire plus agressivement que ce à quoi beaucoup s’attendaient. La Fed prévoit d’augmenter ses taux d’intérêt et de réduire les achats d’obligations.

Des répercussions sur les marchés émergents asiatiques

Bien que bien positionnés, les marchés financiers des pays émergents d’Asie seront forcément affectés par les décisions de la Fed. « Il y aura une compression des taux réels entre les marchés émergents d’Asie et des États-Unis », a déclaré l’économiste Casanova. De quoi entrainer une fuite sur le marché obligataire de la région, en particulier dans les pays économiquement vulnérables.

Un nouveau Taper Tantrum ?

En 2013, la Fed a déclenché une flambée des rendements du Trésor américain lorsqu’elle a annoncé son projet de mettre un terme à son programme d’achat d’actifs. Une décision qui a fait paniquer les investisseurs qui ont vendu leurs obligations en masse.

Ce Taper Tantrum a eu des répercussions sur les marchés émergents d’Asie qui ont subi de fortes sorties de capitaux et une dépréciation de leur monnaie. Les banques centrales asiatiques ont dû relever les taux d’intérêt pour protéger leurs comptes de capital.

Un épisode qui pourrait se renouveler, « tout dépend de la manière dont la Fed va normaliser sa politique dans les mois à venir », a souligné l’économiste.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20