Le virus de la polio a été détecté dans les eaux usées de Londres : faut-il s’inquiéter ?

Au Royaume-Uni, des traces du virus de la polio, hautement contagieux, ont été découvertes dans les égouts de Londres. Des tests positifs répétés pour la polio suggèrent qu’il y a une infection continue et une transmission probable dans la région. C’est inattendu, car le Royaume-Uni a été déclaré exempt de polio depuis 2003. Voici ce qu’il faut en retenir.

Alors que nous pensions que le « monkeypox » serait le nouveau virus de 2022, l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a déclaré que des détections répétées du virus de la poliomyélite avaient été effectuées dans les eaux usées du nord et de l’est de Londres.

La poliomyélite (polio) est une maladie dévastatrice qui a toujours causé des paralysies et des décès dans le monde entier. Elle est causée par de petits virus à ARN qui peuvent endommager les cellules du système nerveux. Il n’existe aucun traitement pour guérir la polio (également appelée paralysie infantile). On ne peut que traiter les symptômes.

Elle n’est pas présente chez les animaux et, comme la variole, elle peut être éradiquée. Et grâce à des campagnes de vaccination efficaces, nous nous rapprochons chaque année de cet objectif.

Trois types de polio

Il existe trois types de virus de la polio, et l’infection ou l’immunisation par un type ne protège pas contre l’autre. Le virus de type 1 a continué à provoquer des épidémies, mais la transmission par les types 2 et 3 a été interrompue avec succès par la vaccination.

Le virus est transmis par des gouttelettes en suspension dans l’air, mais il peut également être contracté par des aliments ou de l’eau ayant été en contact avec les selles d’une personne atteinte du virus. Celui-ci peut survivre pendant plusieurs jours à des températures normales.

Les dernières épidémies ont été liées à des zones où l’assainissement est insuffisant et où les vaccins sont difficiles à acheminer. L’Afghanistan et le Pakistan sont les deux seuls pays où la polio « sauvage » est encore endémique et où des programmes d’éradication sont en place pour empêcher la propagation du virus à d’autres pays.

Deux vaccins

Les vaccins ont joué un rôle crucial dans l’éradication de la polio. En 2021, il y avait moins de 700 cas signalés dans le monde.

Dans notre région, on utilise le vaccin antipoliomyélitique injecté. Il contient un virus inactivé (VPI) et est sûr et efficace pour protéger la personne immunisée contre la polio, mais il est moins efficace pour induire une immunité locale dans l’intestin, de sorte que les personnes vaccinées peuvent toujours être infectées et transmettre le virus infectieux même si elles ne présentent pas de symptômes elles-mêmes.

Le VPI offre une excellente protection pour l’individu, mais n’est pas suffisant pour contrôler une épidémie dans de mauvaises conditions sanitaires. Le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO), qui contient un virus vivant mais atténué, est bien plus intéressant, dans cette situation. Le VPO est administré sous forme de gouttes et ne nécessite pas de personnel qualifié ou d’équipement stérile pour être administré, il peut donc aisément être fourni à des populations isolées.

Ce vaccin peut induire une puissante immunité intestinale et il peut empêcher la propagation du virus. Comme il contient un virus vivant, il peut se transmettre aux contacts proches de la personne immunisée et les protéger également. Il est également moins cher que le VPI.

VDPV type 2

L’inconvénient de l’utilisation du VPO est que le virus affaibli peut muter et, dans de rares cas, redevenir une variante paralysante.

Le VPO est éliminé par notre système immunitaire en quelques jours, mais cela peut ne pas être le cas chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli et qui peuvent porter le virus plus longtemps, ce qui augmente le risque de mutations. Dans les pays insuffisamment immunisés, cela peut entraîner la circulation du virus dérivé du vaccin (PVDV). Le virus détecté dans l’égout de Londres était bien de la variété dérivée du vaccin, le VDPV type 2.

Cette forme « mutante » de la polio peut causer une infection asymptomatique chez les personnes vaccinées par le VPI, et elle est excrétée dans les fèces car il n’y a pas de protection intestinale locale dans le VPI. Il peut donc être détecté dans les eaux usées.

Les méthodes de détection sont sensibles, mais une seule lecture positive ne serait pas alarmante. Le VDPV de type 1 a également été récemment détecté dans les eaux usées de Calcutta, en Inde. On pense qu’elle provient d’un cas importé d’une personne vaccinée dont le système immunitaire est affaibli et qui n’a pas pu éliminer la souche vaccinale de son organisme.

Obligatoire dans notre pays

La détection à Londres suggère qu’il est probable qu' »il y a eu une certaine propagation entre des individus étroitement liés dans le nord et l’est de Londres et qu’ils excrètent maintenant la souche de poliovirus de type 2 dans leurs excréments », selon le service de santé britannique. Elle indique qu’elle détecte normalement entre un et trois « isolats de virus par an » dans les eaux usées, mais qu’il s’agit normalement d’isolats ponctuels et sans lien entre eux. Dans ce cas, les isolats identifiés entre février et juin 2022 sont génétiquement liés. Le scénario le plus probable est qu’une personne récemment vaccinée est entrée au Royaume-Uni en provenance d’un pays où un vaccin oral contre la polio était utilisé.

En principe, il n’y a pas de problème pour notre pays : la vaccination contre la polio est la seule vaccination légalement obligatoire en Belgique. Les parents doivent fournir la preuve d’une vaccination complète à la municipalité au plus tard lorsque leur enfant atteint l’âge de 18 mois. Les personnes qui viennent de pays où la maladie est encore endémique se voient également proposer la vaccination contre la polio à leur arrivée en Belgique si elles n’ont pas été vaccinées lorsqu’elles ont quitté le pays. Il s’agit d’un conseil de l’Organisation mondiale de la santé qui s’applique également aux adultes.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20