‘Le variant britannique du Covid-19 entraîne un taux de mortalité nettement plus élevé’, alerte une nouvelle étude

Le variant britannique serait bien plus dangereux qu’on ne le croyait. (AP Photo/Alastair Grant, Isopix)

Le variant britannique du coronavirus, très contagieux, est jusqu’à 104 % plus mortel que les autres variants. C’est ce que montre une étude publiée aujourd’hui dans le British Medical Journal.

Dans leur étude, les scientifiques ont comparé les taux de mortalité entre les habitants du Royaume-Uni infectés par le variant britannique du SRAS-CoV-2 (connu sous le nom de B.1.1.7) et les personnes infectées par d’autres variants de ce même virus. Conclusion des scientifiques: le nouveau variant a un taux de mortalité ‘significativement plus élevé’.

Un variant présent dans le monde entier

‘Les personnes infectées par le variant en question […] avaient un risque entre 32 et 104% (estimation moyenne: 64 %) plus élevé de mourir que les personnes infectées par des variants circulant précédemment’, peut-on lire dans le rapport.

Selon l’étude, l’infection par le nouveau variant a entraîné 227 décès parmi un échantillon de 54.906 patients malades, contre 141 décès parmi le même nombre de patients infectés par d’autres variants.

B.1.1.7 a été détecté pour la première fois au Royaume-Uni en septembre de l’année dernière. Il s’est, depuis, répandu dans le monde entier.

Mutations dangereuses

‘Associé à sa capacité à se propager rapidement, cela fait de B.1.1.7 une menace à prendre au sérieux’, a déclaré à l’agence de presse Reuters Robert Challen, un chercheur de l’université d’Exeter qui a codirigé l’étude.

B.1.1.7 a 23 mutations dans son code génétique. C’est un nombre relativement élevé, selon les scientifiques. Certaines de ces mutations auraient rendu le virus beaucoup plus apte à se propager.

Selon les scientifiques du Royaume-Uni, ce variant est de 40 à 70% de fois plus transmissible que les variants dominants précédents du coronavirus en circulation dans le monde.