Le ‘Short selling’ est à nouveau autorisé: Colruyt & Co plongent

Isopix

La levée ce mardi de l’interdiction des ventes à découvert a pesé lourdement sur la Bourse de Bruxelles. L’indice Bel20 a chuté de 2,17%, à 2 960,89 points.

Les investisseurs qui veulent shorter vendent des actions qu’ils ont empruntées. Ils espèrent alors que le prix baissera afin de pouvoir racheter plus tard les titres à un prix moins élevé et les rendre à leur propriétaire, empochant au passage les bénéfices.

Lorsque les marchés financiers ont fortement chuté au début de la crise du coronavirus, une interdiction des ‘Short selling’ a été mise en place. Mais ce mardi, cette interdiction a été levée… Ce qui a immédiatement pesé sur certains titres:

  • Le groupe Umicore a perdu 8,13% pour un prix de clôture à 34,60 euros.
  • Le groupe Solvay a terminé en baisse de 5,76% à 67,12 euros.
  • Et le groupe de supermarchés Colruyt a perdu 5,74% pour un prix de clôture fixé à 52,92 euros.