Le programme Covax de l’OMS a délivré ses premiers vaccins au Ghana, et ce n’est que le début d’une longue série

Astrazeneca coronavaccin
Isopix

Le Ghana est le premier pays à avoir reçu des doses de vaccins du programme Covax. Le personnel soignant devrait être prioritaire dans la vaccination. Mais Covax a du pain sur la planche… Le fossé qui se creuse entre les pays les plus riches et les plus pauvres est de plus en plus grand…

Ce ne sont pas moins de 600.000 doses du vaccin AstraZeneca qui ont été acheminées jusqu’à Accra ce mercredi. Ces doses seront destinées aux professionnels de la santé dans un premier temps, mais aussi aux personnes de plus de 60 ans, aux personnes souffrant de maladies graves et aux hauts fonctionnaires.  

Les vaccins livrés à la capitale ghanéenne ont été produits par le Serum Institute of India. Le pays a en effet été choisi comme première destination après avoir promis une distribution rapide des doses. 

Endiguer l’épidémie, partout

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré qu’il s’agissait d’une ‘première étape importante’, mais que ce n’était ‘qu’un début’.’Nous ne mettrons pas fin à la pandémie si nous n’y mettons pas fin partout », a-t-il ajouté.

Avec une population de 30 millions d’habitants –le Ghana a enregistré plus de 80.700 cas de coronavirus et 580 décès depuis le début de la pandémie. On estime que ces chiffres sont inférieurs au nombre réel de victimes en raison du  peu de tests de dépistages. 

La plupart des pays africains sont les destinataires du Covax, mais un certain nombre d’entre eux, comme le Sénégal, ont pris des dispositions pour recevoir les vaccins en dehors de l’initiative.

2 milliards de doses

Mais Covax n’en est qu’à ses débuts… Aujourd’hui, 130 pays sont toujours en attente de la première dose de vaccin, comme le soulignait le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, la semaine dernière. Pourtant, Covax prévoit de fournir 2 milliards de doses de vaccins dans le monde d’ici la fin de l’année.

Le programme a été créé à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour réduire le fossé qui sépare les pays riches des pays pauvres dans la stratégie vaccinale. 

Le programme Covax implique également l’Alliance mondiale pour les vaccins (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi). Il a jusqu’à présent permis de récolter 6 milliards de dollars, mais il lui faudra encore récolter au moins 2 milliards de dollars pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé pour 2021.