Le prix du pétrole repart à la hausse : 2 raisons pour l’expliquer

La chute du prix du pétrole en début de semaine dernière a pris fin. Depuis jeudi, le prix est reparti à la hausse. Le prix du baril de pétrole Brent a même atteint à nouveau la barre des 110 dollars.

Le prix du pétrole est à nouveau en hausse. La hausse a commencé à la fin de la semaine dernière, lorsque le prix du baril de pétrole brut est brièvement passé sous la barre symbolique des 100 dollars le baril. Au moment de la rédaction de cet article, le baril de pétrole Brent se négocie à 112 dollars. Le baril de WTI américain se négocie actuellement à 109 dollars.

Incertitude concernant la guerre en Ukraine

Selon l’institution financière japonaise Mizuho Bank, deux raisons expliquent la nouvelle hausse des prix du pétrole. Tout d’abord, l’incertitude concernant la guerre en Ukraine demeure. La semaine dernière, un certain optimisme régnait quant à l’évolution des pourparlers de paix entre l’Ukraine et la Russie. Entre-temps, plusieurs attaques russes contre, entre autres, un théâtre à Mariupol (où des citoyens ukrainiens étaient présents) et une caserne militaire à Mykolaiv, ont fait disparaître cet optimisme comme neige au soleil.

« La rupture des pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine a provoqué une hausse des prix du pétrole brut dès vendredi », notent Brian Martin et Daniel Hynes, analystes au cabinet d’analyse économique ANZ Research.

Pendant ce temps, les prix ont continué à augmenter. Une déclaration du président ukrainien Volodymyr Zelenksy dimanche y a plus que probablement contribué. Il a déclaré dans une interview accordée à CNN que si les pourparlers de paix n’aboutissent pas, une troisième guerre mondiale n’est certainement pas exclue.

Déclin des infections au Covid en Chine

La Commonwealth Bank of Australia, la plus grande banque australienne, note que le pétrole est actuellement évalué en fonction de l’évolution des pourparlers diplomatiques entre l’Ukraine et la Russie. « Les pénuries physiques, qui sont liées aux sanctions actuelles contre la Russie, finiront par jouer un rôle plus dominant dans la détermination du prix du pétrole », indique le rapport.

En outre, la crise corona en Chine a également un impact sur le prix du pétrole. L’augmentation du nombre de contaminations chinoises a fait baisser le prix du pétrole en début de semaine dernière. La Chine est en fait un grand importateur de pétrole, ce qui a fait baisser la demande.

Le centre technologique du sud du pays, Shenzhen, a même été confiné. Les règles sanitaires dans cette région ont été à nouveau assouplies vendredi dernier après une diminution du nombre de contaminations. Selon la Mizuho Bank, cela alimente l’espoir que la dernière résurgence du coronavirus en Chine n’est pas aussi grave que prévu et qu’elle aura donc un impact beaucoup plus faible sur l’économie chinoise.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20