‘Le prince héritier saoudien a autorisé le meurtre du journaliste Khashoggi’

Mohammed bin Salman – Isopix

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, connu sous le nom de MbS, a approuvé une opération visant à ‘capturer ou tuer’ le journaliste saoudien Jamal Khashoggi. C’est ce qui ressort d’un rapport de renseignement américain rendu public ce vendredi par le gouvernement Biden.

Le président Joe Biden a appelé jeudi l’Arabie saoudite. Au téléphone, il était en communication avec le roi saoudien Salmane, et non son fils, le prince héritier Mohammed ben Salmane, le chef de facto du pays.

Cet appel était sans doute lié au rapport qui a été publié le lendemain par l’administration Biden. Ce document affirme que MbS est étroitement lié dans le meurtre de Jamal Khashoggi. Ce journaliste a été assassiné au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre 2018. Ce rapport n’est pas récent, mais il avait été gardé secret par le prédécesseur de Biden, Donald Trump.

Jamal Khashoggi (Photo by Balkis Press/ABACAPRESS.COM – Isopix)

Critique

Khashoggi, correspondant du journal Washington Post, était un fervent critique de Mohammed ben Salmane. En 2018, il s’était rendu au consulat saoudien à Istanbul pour obtenir les documents nécessaires à son mariage. Mais il y aurait été attaqué par un groupe de responsables saoudiens, qui lui auraient injecté une drogue mortelle. Le corps du journaliste assassiné a été retrouvé démembré quelques jours plus tard.

Un rapport des Nations Unies avait précédemment souligné l’implication probable de MbS.

Rock Werchter

L’affaire menace de brouiller les relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, un allié américain traditionnel au Moyen-Orient. Biden dit vouloir ‘recalibrer’ la relation avec Ryad.

C’est aussi un coup dur pour l’image de MbS. Le prince héritier tente de donner à l’Arabie saoudite une image plus moderne. Il est également un investisseur majeur dans des entreprises du monde entier via son fonds public. Il s’est notamment intéressé un festival de musique belge, Rock Werchter.