Le plus grand constructeur automobile chinois, Geely, se lance à l’assaut de Tesla (et des autres)

Zeekr se basera notamment sur la technologie Zero Concept, de sa filiale Lynk & Co. (Andreas Landwehr/dpa)

Souhaitant profiter de l’attrait grandissant – propulsé par le Parti communiste – des Chinois pour les véhicules électriques, Geely ne veut pas laisser le train passer. Le plus grand constructeur automobile chinois a annoncé le lancement d’une nouvelle marque de voitures électriques haut de gamme: Zeekr.

Depuis quatre ans, Geely est la marque chinoise qui vend le plus de voitures en Chine. Toutefois, ses bénéfices nets ont chuté de 32% l’an dernier, d’après un bilan publié ce mardi. Par la même occasion, l’entreprise a annoncé qu’elle allait davantage miser sur l’électrique premium.

Un empire qui va encore s’étendre

Propriétaire de Volvo et de Lotus, Geely est déjà actif dans le secteur des véhicules électriques de luxe. Ainsi, Polestar (Volvo) développe déjà des voitures électrifiées à hautes performances depuis 2017. Son siège social est situé à Stockholm (Suède), mais les véhicules sont produits en Chine. De plus, Lotus travaille également sur une supercar à propulsion électrique, baptisée Evija.

Toujours dans le domaine de l’électrique, Geely possède aussi London EV Company, célèbre pour ses taxis noirs londoniens. L’entreprise chinoise a rendu certains de ces modèles hybrides, mêlant moteur à essence et batterie électrique.

Geely détient également Lynk & Co. (véhicules partagés, dont certains sont électriques) et est copropriétaire de Smart (avec Mercedes), également actif dans l’électrique.

Enfin, Geely vend quelques modèles électriques qui lui sont propres, dont un SUV et une berline.

Battre Tesla (et les autres) en Chine

A présent, Geely ne veut plus uniquement compter sur ses filiales européennes et sur ses quelques modèles propres pour la Chine. Avec Zeekr, le groupe crée sa propre marque dans le secteur de l’électrique haut de gamme. Avec un grand objectif: concurrencer Tesla en Chine. La Model 3 de l’entreprise d’Elon Musk a été le modèle électrique le plus vendu dans le pays l’an dernier. Les autres constructeurs bien positionnés sur le marché de l’électrique de luxe sont les Chinois Nio, Xpeng et Li Auto.

Geely aura fort à faire, mais elle a des ambitions dévorantes. Elle compte notamment sur la volonté des autorités chinoises de faire en sorte qu’une voiture sur cinq vendue en 2025 soit électrique. Et le mastodonte ne veut d’ailleurs pas s’arrêter là. Avec Zeekr, Geely lorgne aussi les opportunités à l’étranger. Elle tâchera toutefois de ne pas faire de l’ombre à ses filiales en Europe.

Les premières livraisons des véhicules Zeekr sont déjà attendues pour le troisième trimestre de 2021.

Sur le même sujet: