Le marché automobile européen se porte bien avec sa sixième année de croissance consécutive

L’autoroute E40 à Bruxelles. (Isopix)

Le marché automobile européen a progressé de 1,2% en 2019, notamment grâce à une forte augmentation des immatriculations de voitures neuves en fin d’année, selon les statistiques de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) publiées jeudi.

Le mois de décembre a établi un nouveau record avec une hausse de 21,7%, alors que le marché avait chuté de 8,4% à la même période en 2018.

Au total, 15,34 millions de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l’Union européenne en 2019, contre 15,16 millions l’année précédente. Il s’agit de la sixième année consécutive de croissance.

Lire aussi: L’intérêt des Belges pour la voiture électrique reste faible

L’année 2019 avait pourtant commencé sur des bases plutôt faibles en raison des conséquences de l’introduction du test de la norme antipollution WLTP en septembre 2018, analyse l’ACEA. La fin d’année, avec quatre mois de progression d’affilée et décembre en particulier, ont néanmoins dopé les performances du marché européen.

Sur l’ensemble de l’année 2019, parmi les cinq grands marchés nationaux, le nombre d’immatriculations de voitures neuves a particulièrement progressé en Allemagne (+5%), en France (+1,9%) et dans une moindre mesure en Italie (+0,3%). Le marché a par contre diminué en Espagne (-4,8%) et au Royaume-Uni (-2,4%).

Progression plus faible en Belgique

En Belgique, la progression se limite à 0,1%, avec 550.003 immatriculations en 2019 contre 549.632 l’année précédente. Parmi les constructeurs, le groupe VW reste leader dans l’Union européenne avec 3,73 millions d’immatriculations de voitures neuves en 2019, en hausse de 3,1%. Il devance PSA (-1,1%), Renault (+1,1%), Hyundai (+2,8%) et BMW (+1,7%).

Lire aussi: De nouvelles voitures électriques partagées débarquent en Belgique