Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 05 DéC

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le Japon n’est pas prêt de retrouver un avion de ligne: la pandémie pousse Mitsubishi à laisser son SpaceJet sur le tarmac

Logo Business AM
Business

30/10/2020 | Olivier Daelen | 4 min de lecture

Les derniers tests du SpaceJet remontent au 18 mars dernier - Isopix

Le SpaceJet de Mitsubishi est décidément maudit. Après voir vu son délai de livraison reporté à six reprises depuis 2013, le projet est mis en stand-by. La faute aux difficultés financières liées à la pandémie de coronavirus.

Avec SpaceJet, Mitsubishi devait donner au Japon son premier avion de ligne depuis 50 ans. Visiblement, les Nippons devront encore patienter.

Ce vendredi, Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a annoncé le gel du développement de son biréacteur. Alors que des vols d’essai aux États-Unis avaient déjà été suspendus en raison de la pandémie, le coronavirus impacte désormais tellement le groupe qu’il a décidé de mettre totalement le SpaceJet de côté.

Motifs financiers

Mitsubishi travaille sur le projet depuis plus de quinze ans. Le géant industriel japonais a déjà dépensé 1.000 milliards de yens (8,2 milliards d’euros) pour mettre son avion au point. Des coûts qui avaient déjà rendu presque impossible une quelconque rentabilité. Mais le groupe avait toutefois continué à développer le SpaceJet, dont le but principal était de relancer l’industrie d’avions de ligne japonais et non de faire du profit.

Si MHI met SpaceJet au frigo, c’est parce que le groupe est solidement secoué par les turbulences financières provoquées par la pandémie de coronavirus. La société a enregistré une baisse de 62,5 % de son bénéfice d’exploitation lors du deuxième trimestre.

La mise à l’arrêt de son avion de ligne devrait lui permettre de réduire ses coûts de 120 milliards de yens (un peu moins d’un milliard d’euros).

L’aviation lourdement secouée par le Covid-19

La crise sanitaire mondiale a touché de plein fouet de nombreuses compagnies aériennes, qui ont dû réduire certaines de leurs activités pour survivre.

Le Japon a connu un certain rebond de la demande intérieure, bien aidée par les subventions gouvernementales aux voyages. Mais les voyages internationaux restent, eux, très faibles par rapport à ce qu’ils étaient avant le début de la pandémie. Le principal transporteur du pays, Holdings, aurait dû être le premier client de Mitsubishi pour son SpaceJet.

De son côté, la Chine ambitionne toujours à devenir un acteur de premier plan dans le secteur de la construction d’avions de ligne. Ses projets sont confiés à la Commercial Aircraft Corporation of China.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    64.520.350
  • Nombre
    de décès
    1.493.624
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    587.439
  • Nombre
    de décès
    17.142
Logo Business AM

Business AM | Stocks