‘Le haut débit dans les régions rurales européennes nécessitent 200 milliards d’euros’

Le haut débit devient un outil essentiel pour le développement des zones agricoles européennes (Magics/Action)

L’Union européenne devra investir environ 200 milliards d’euros pour garantir aux citoyens des régions rurales l’accès au haut débit avec une vitesse d’au moins 100 Mo/s. C’est ce qu’affirme Harald Gruber, chef de projet pour les infrastructures numériques à la Banque européenne d’investissement (BEI).

Gruber souligne que le secteur privé devra lui aussi mettre la main à la pâte, car selon lui, les objectifs ne pourront pas être atteints simplement avec des subventions.

Garanties

‘Nous savons désormais comment fonctionnent les instruments financiers des pouvoirs publics – entre autres, par le biais de garanties – pour encourager les entreprises privées à investir dans ces infrastructures’, a déclaré Gruber. ‘De cette façon, des plans qui ne seraient pas suffisamment rentables pour un marché purement commercial seraient finalement réalisés.’

La Commission européenne travaille depuis des années sur des projets pour améliorer la connexion internet dans les zones rurales. Toutefois, tous les pays n’ont pas atteint le même niveau dans la réalisation de ces ambitions. Si dans les zones urbaines, 86% de la population a accès à un internet haut débit, ce chiffre tombe à moins de 60% dans les régions rurales.

En outre, la numérisation de l’agriculture européenne a été identifiée comme un outil essentiel pour lutter contre le changement climatique, comme le prévoient le Green Deal et le Recovery Fund de la Commission européenne.

Renouveaux générationnels

La valorisation du développement durable dans les zones rurales devrait aider à combler le fossé générationnel dans les compétences numériques. Les jeunes auraient plus tendance à rester à la campagne, ce qui limite la fuite des petits génies dans certaines régions.

Janusz Wojciechowski, commissaire européen chargé de l’agriculture, confirme qu’une infrastructure plus fournie et plus rapide est une des priorités de l’Union européenne. ‘De telles applications offrent la possibilité, entre autres, de soutenir l’agriculture de précision’, souligne Wojciechowski. ‘En outre, elles peuvent également offrir de meilleures opportunités éducatives et une meilleure offre de santé.’

Une bonne infrastructure est ‘nécessaire pour permettre le renouveau générationnel de l’agriculture et le développement de l’économie rurale moderne’ ajoute-t-il en évoquant aussi le concept de village intelligent qui pourrait apparaitre à l’avenir.

Accès à la 5G

Gruber ajoute que les connexions sans fil joueront un rôle crucial dans le développement des zones agricoles et rurales. Selon lui, les technologies mobiles vont devenir indispensables, surtout dans les coins les plus reculés d’Europe. Les décisions politiques concernant le déploiement de la 5G doivent donc être prises rapidement.

‘Le manque d’accès à la 5G entraînera des coûts énormes’, a déclaré Gruber. ‘C’était évident pendant la pandémie et cela a souvent créé d’importants handicaps pour les citoyens coupés des technologies numériques.’