Le gravimètre quantique: la marine française bientôt la première au monde à utiliser cette technologie révolutionnaire

Lors d’une récente inauguration d’un laboratoire, le développeur de la technologie a fait le point sur l’avancée du projet : avec un premier test en mer et une première livraison à la Défense en 2023, la marine française sera la première au monde à utiliser le gravimètre quantique. Qu’est-ce que c’est, et en quoi est-ce utile pour la marine?

Le gravimètre est un outil qui permet de cartographier les océans (à une précision de jusqu’à huit chiffres après la virgule) et de prospecter les fonds marins (pour des matières premières), ainsi que de donner la localisation exacte à un navire. Un élément très intéressant pour la science, mais également pour la marine.

Voici pour un aperçu du fonctionnement du gravimètre.

La marine française serait prochainement la première au monde à utiliser la deuxième génération de ce système. Pour 2026 ou 2027, quatre navires seront équipés du système GIRAFE (Gravimètres Interférométriques de Recherche à Atomes Froids Embarquables), développé par l’ONERA (centre français de recherche aérospatiale), qui a récemment inauguré un nouveau laboratoire dédié aux technologies quantiques rapporte La Tribune.

Pour la marine, cette technologie permet surtout de s’affranchir des systèmes de GPS américain par satellite, moins précis et qui peuvent être brouillés. Une fois que le navire est à quai, le système n’a pas non plus besoin d’être recalé.

Deuxième génération

Le système de première génération avait été développé dès 2006, pour des premiers tests en laboratoire en 2012. En 2016, un premier prototype avait été testé en mer, au large de la Bretagne. Celui-ci permettait déjà d’effacer les perturbations créées par les vagues et les vibrations du bateau, ce qui est fort demandé par la marine.

Le marché, à 13 millions d’euros et signé en 2020, qu’a obtenu ONERA sert alors à développer un système de deuxième génération, et de le développer de manière industrielle. Un premier système devrait ainsi être testé en mer en 2023, avant d’être livré à l’armée. Les trois autres pourraient alors être livrés à mesure d’un par an.

La France mise d’ailleurs sur ces systèmes quantiques pour être à la pointe de la technologie. Pour la « stratégie quantique de la France », Emmanuel Macron a décidé d’investir 1,8 milliard d’euros sur cinq ans.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20