Le fondateur de Cardano n’est pas chaud à l’idée de « brûler » les cryptomonnaies

Le fondateur de Cardano, Charles Hoskinson, s’oppose fermement à l’économie déflationniste des cryptomonnaies. Le « coin burn » ou retrait permanent des devises numériques de la circulation est pourtant très populaire auprès de son homologue Ethereum.

« Brûler » des unités équivaut à voler la nourriture de quelqu’un, a affirmé dans une session de questions-réponses Charles Hoskinson, le créateur de la quatrième cryptomonnaie en termes de capitalisation de marché.

Selon Hoskinson, l’utilisation des cryptomonnaies reflète la « cupidité et la stupidité » de notre société. 

Cependant, le « brûlage » reste l’une des techniques les plus courantes dans le monde de la cryptographie pour lutter contre l’inflation.

Cela consiste à retirer la crypto de la circulation en la mettant dans un portefeuille rendu définitivement inaccessible. Cela rend la monnaie plus rare et le prix continuerait théoriquement à augmenter.

« Brûlez-le pour gagner de l’argent »

« Nous sommes ravis que vous nous disiez que nous devons détruire l’argent des autres afin que vous puissiez gagner de l’argent supplémentaire en vendant vos Cardano et passer à la crypto suivante », a déclaré Hoskinson sarcastiquement à quelqu’un qui a suggéré d’opter pour le coin burn.

Les développeurs de la deuxième plus grande blockchain, Ethereum, croient en ce mécanisme déflationniste des cryptos. Depuis la mise à jour intervenue début août (baptisée London), plus d’un milliard de dollars d’ETH ont été neutralisés.

Grâce à cette mise à jour, les utilisateurs d’Ethereum peuvent choisir de brûler de l’ether au lieu de payer un mineur pour une transaction. Cette nouvelle façon de payer les transferts s’appelle la redevance de base .

Le Binance Coin (BNB), la cryptomonnaie de l’échange crypto du même nom, est également brûlé chaque trimestre. Au dernier trimestre, Binance a retiré du circuit 400 millions de dollars de ses jetons cryptographiques.

Cardano perd temporairement la troisième place

Bien que Hoskinson lui-même ne brûle jamais ses Cardano (ADA), il pense que les utilisateurs de la cryptomonnaie devraient bénéficier de cette option. Hoskinson a déjà demandé aux développeurs de Cardano de mettre au point une « application de preuve de brûlage » qui permettrait aux utilisateurs de détruire les ADA en tant que frais de transaction, un peu comme la mise à niveau d’Ethereum.

Au moment d’écrire ces lignes, Cardano se négocie à 1,76 $ l’unité, ce qui représente une perte de 19% en l’espace d’une semaine. Lundi, Cardano a également perdu sa place de troisième plus grande cryptomonnaie au monde au profit du stablecoin Tether pendant plusieurs heures. L’ADA peine actuellement à reprendre son rang à l’USDT. Les deux cryptos ont vu leurs capitalisations boursières respectives passer en dessous des 70 milliards de dollars lundi et des 60 milliards ce mardi.

Lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20