Le crypto-escroc Sam Bankman-Fried (SBF) a été arrêté aux Bahamas

Le crypto-escroc Sam Bankman-Fried a été arrêté aux Bahamas. Les États-Unis avaient porté plainte contre l’ancien milliardaire de la crypto et PDG de la société FTX, aujourd’hui en faillite. Les États-Unis devraient demander son extradition.

Pourquoi est-ce important ?

Sam Bankman-Fried était l'un des "golden boys" du monde des cryptomonnaies. Mais son empire FTX s'est avéré être un château de cartes. Sa chute hypothèque la crédibilité des crypto-monnaies et des plateformes en général.

Dans l’actualité : Sam Bankman-Fried (alias SBF) a été arrêté lundi soir aux Bahamas, où sa société FTX était enregistrée. Il devait témoigner mardi devant la commission des services financiers du Congrès américain.

  • Son arrestation est la première étape concrète pour tenir les individus responsables de l’implosion de FTX.

Ce qui s’est passé : des soupçons pèsent sur le fait que FTX n’a pas gardé séparées les opérations des comptes client et de ses comptes propres.

  • Certains éléments indiquent que FTX a utilisé les dépôts de ses clients pour prêter à sa filiale Alameda Research, ce qui violerait le principe de prudence selon lequel il est préférable d’avoir une muraille de Chine entre la salle des machines de l’entreprise et les activités des clients.
  • Au New York Times, cependant, SBF a affirmé ne pas avoir su qu’il avait « mélangé » les fonds. Il a même rejeté la responsabilité sur Alameda Research en déclarant : « Je n’ai pas dirigé Alameda (…) Je ne savais pas exactement ce qui se passait. »
  • Ce qui a fait échouer l’affaire, c’est que FTX et Alameda ont largement utilisé le jeton FTT comme garantie pour leurs transactions, tant entre eux qu’avec des parties externes. Le FTT est le jeton émis par FTX, sans autre garantie sous-jacente.
  • Le mois dernier, FTX et ses filiales ont déposé le bilan et Bankman-Fried a quitté son poste de PDG.
  • La société de trading de crypto a implosé de manière spectaculaire après une ruée similaire à une ruée bancaire.
  • L’ampleur du cratère financier reste incertaine. Les estimations vont jusqu’à 10 milliards de dollars.

Extradition vers les États-Unis

La suite : Selon le Premier ministre des Bahamas, Philip Davis, « les Bahamas poursuivront leur propre enquête réglementaire et criminelle sur la chute de FTX, avec la coopération de leurs partenaires chargés de l’application de la loi et de la réglementation aux États-Unis et ailleurs ».

Les États-Unis devraient demander l’extradition de SBF.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20