Les marchés:
Markten inladen...

MARDI 07 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Le coronavirus a coûté 7,8 millions d’emplois au Brésil

Logo Business AM
Économie

30/06/2020 | Baptiste Lambert | 3 min de lecture

EPA-EFE/JOEDSON ALVES

Le Brésil a perdu 7,8 millions d’emplois entre mars et mai, un record sur trois mois, en raison de la crise du coronavirus, avec un taux de chômage à 12,9%, d’après les chiffres officiels rendus publics mardi.

Le taux de chômage a augmenté de 1,3 point par rapport au trimestre précédent (en décembre-février), quand il s’élevait à 11,6% du PIB, avant le début des mesures de confinement pour tenter d’endiguer la pandémie.

Selon l’Institut de statistiques IBGE, la première économie d’Amérique latine, compte 12,7 millions de chômeurs, la grande majorité des personnes ayant perdu leur emploi travaillant dans le secteur informel.

Adriana Beringuy, analyste de l’IBGE, fait état dans un communiqué d’une « réduction inédite du nombre de postes de travail ».

« Sur les 7,8 millions de personnes ayant perdu leur emploi, 5,8 millions travaillaient dans le secteur informel », ajoute-t-elle. Le taux d’occupation de la population en âge de travailler est de seulement 49,5%, au plus bas depuis le début de la série statistique, en 2012.

Secteur informel

Au Brésil, le secteur informel emploie 37,6% des travailleurs. Selon l’IBGE, plus de 1,2 million des 5 millions de personnes employées pour des « travaux domestiques » (gardes d’enfants, femmes de ménage) ont perdu leur poste durant la pandémie.

Le gouvernement envisage de prolonger l’allocation mensuelle de 600 réals (environ 100 euros) versée depuis avril aux familles les plus pauvres, notamment les travailleurs informels qui se trouvent privés de revenus en raison du confinement.

Le Brésil, un immense pays de 212 millions d’habitants, est toujours en phase ascendante de progression de la pandémie de coronavirus, avec plus d’1,3 million de cas confirmés et plus de 58.000 décès, selon le dernier bilan officiel.

Le FMI prévoit que l’économie brésilienne subira en 2020 la pire récession de son histoire, avec une contraction de 9,1% de son PIB. La production industrielle au Brésil a chuté de 18,8% en avril par rapport au mois de mars.

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks

Logo Business AM

Business AM | Les + vus

Logo Business AM

Business AM | Dit, c’est dit !