Le conflit en Ukraine prouve une fois de plus que le Bitcoin n’est pas de l’or numérique

Les marchés boursiers et cryptographiques ont tous deux souffert ces derniers jours. Le conflit en Ukraine est à l’origine des courbes rouges sur les graphiques. Cela prouve une fois de plus que le Bitcoin (BTC) n’est pas l’alternative espérée à l’or.

Le Bitcoin est régulièrement décrit comme de l’or numérique. C’est parce que la cryptomonnaie est rare. Au total, jusqu’à 21 millions de pièces peuvent être créées. Actuellement, il y a près de 19 millions de BTC en circulation. Le dernier Bitcoin devrait être extrait en 2140.

L’or a le vent en poupe

Mais lorsque les marchés financiers sont frappés par une crise, comme celle du géant de l’immobilier Evergrande, le Bitcoin perd des plumes. Avec le conflit en Ukraine, ce n’est pas différent. Vendredi, la valeur de la plus grande cryptomonnaie du marché est même brièvement passée sous la barre symbolique des 40.000 dollars.

Pendant ce temps, l’or a le vent en poupe. Vendredi, la valeur du métal précieux a même brièvement franchi la barre des 1.900 dollars, son plus haut niveau depuis juin de l’année dernière. Le fait que l’or se porte actuellement bien n’est pas une surprise. De nombreux investisseurs troquent leurs actifs risqués contre le métal précieux, considéré comme une valeur refuge (précisément parce qu’il est rare). L’inflation élevée fait également grimper la valeur de l’or.

Les investisseurs semblent tout simplement tourner le dos au Bitcoin dans une situation de crise. Au début de ce mois, la plus grande cryptomonnaie du marché valait encore 45.000 dollars. Les experts voient de plus en plus de similitudes avec les actions du secteur de la tech, plus qu’avec l’or. Martin Green, PDG de la société d’investissement Cambrian Asset Management, a noté dans une récente interview avec Forbes qu’il y a maintenant une plus grande corrélation entre le BTC et l’indice technologique Nasdaq qu’il y a six mois.

Bitcoin et actions de la tech

« À l’origine, la crypto était destinée à constituer un environnement décentralisé distinct, indépendant des marchés traditionnels. Les choses ont considérablement changé depuis lors », ajoute Mike Ermolaev, porte-parole de la société de cryptologie ChangeNOW. « L’adoption rapide du Bitcoin par les institutions pourrait conduire à ce que la monnaie soit traitée par ces gestionnaires d’actifs comme une action de Facebook et de Google. »

Cela est également apparu clairement au cours des derniers mois, lorsque la panique liée à une hausse des taux d’intérêt a refait surface. À chaque fois, les actions tech et les cryptomonnaies ont plongé dans le rouge. Le Nasdaq et le Bitcoin se négocient actuellement à un niveau inférieur à celui du début de la nouvelle année. Après la clôture des échanges vendredi, le Nasdaq était en baisse de 14,4% par rapport au début de l’année 2022. Le Bitcoin a perdu 15,6% de sa valeur au cours de la même période.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20