Le chômage à Bruxelles continue d’augmenter, au contraire de la Wallonie

Près de 90.000 demandeurs d’emploi étaient inscrits à Bruxelles à la fin du mois de juin. C’est 3% de plus qu’il y a un an, selon les chiffres de l’agence bruxelloise pour l’emploi Actiris.

Notre capitale compte un total de 87.940 demandeurs d’emploi. Le taux de chômage est de 3% supérieur à celui de l’année dernière, à 15,4%.

Le chômage des jeunes est de 21,4 %. Bien qu’il s’agisse d’une diminution de 3% par rapport à l’année dernière, près de 7.900 jeunes sont à la recherche d’un emploi.

La pandémie a un effet limité

Curieusement, la pandémie n’a pas eu beaucoup d’influence ici. Cela s’explique principalement par le fait que les personnes qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie sont classées dans la catégorie des chômeurs temporaires. Ils n’ont pas été licenciés et ne sont donc pas à la recherche d’un emploi.

L’augmentation du nombre de postes vacants est remarquable. Actiris en a reçu 5.272 en juin. Cela représente une augmentation de 130,5% par rapport à l’année dernière. « Cela est principalement dû à la reprise progressive dans les secteurs de l’hôtellerie, du commerce et des transports », indique l’agence pour l’emploi. Ce sont d’ailleurs les secteurs les plus durement touchés par la pandémie.

Wallonie

La Wallonie comptait en juin un total de 193.384 demandeurs d’emploi inoccupés, ce qui marque une nouvelle diminution mensuelle et se rapproche du nombre de personnes à la recherche d’un travail avant que la crise sanitaire ne passe par là, indique vendredi le Forem, l’office wallon de l’emploi, à Belga.

Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés en Wallonie a baissé de 6,6% par rapport à juin 2020. Parmi eux, se trouvent 125.138 personnes en demande d’une allocation, 28.298 jeunes en stage d’insertion (période imposée à la fin des études avant de pouvoir prétendre à une allocation), 29.599 demandeurs inscrits obligatoirement et 10.349 inscrits librement.

En un mois, le nombre de demandeurs d’emploi a baissé de 1.380 personnes et en un an de 13.775 unités. La demande d’emploi recule dans toutes les tranches d’âges et la diminution est la plus prononcée chez les jeunes. Ainsi, le nombre de personnes âgées de 25 à moins de 30 ans en recherche d’un emploi a baissé de 11,8% et celui des moins de 25 ans de 11,5%, par rapport à l’an dernier.

Le nombre de personnes dont l’inoccupation est inférieure à six mois ou comprise entre six mois et un an diminue tandis que la demande d’emploi à longue durée, elle, augmente par rapport à l’an dernier. A l’exception notable des personnes recherchant un emploi depuis cinq ans et plus dont le nombre diminue.

Le taux de la demande d’emploi se situe à 12,1% de la population active wallonne, soit le même niveau qu’il y a deux ans. Fin juin 2020, il était de 13%.

Du côté des offres d’emploi, celles-ci sont en hausse, avec 39.688 annonces diffusées en juin, soit 55% de plus qu’un an auparavant. S’y ajoutent 12.895 offres venant d’un autre service public de l’emploi. Les plus fortes croissances du nombre d’offres d’emploi concernaient les secteurs de l’horeca, des services collectifs, sociaux et personnes, de l’énergie, de l’administration publique ainsi que de la santé et l’action sociale. Dans le secteur manufacturier aussi, les besoins de main d’œuvre sont en hausse, principalement dans l’industrie textile et l’habillement ainsi que dans les industries agricoles et alimentaires, relève le Forem.

Pour aller plus loin:

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20