Le célèbre investisseur Jeremy Grantham met en garde contre la 4e « super-bulle », mais il a quelques conseils à vous donner

L’investisseur de légende a récemment prédit une nouvelle super-bulle qui pourrait faire éclater le S&P500 de 43%. Il a néanmoins quelques conseils pour les investisseurs.

« Ce que je ferais, c’est m’assurer que vous avez une réserve de trésorerie », a déclaré Grantham dans une interview accordée à Barons et relayée sur Fox Business. « Il pourrait y avoir de belles opportunités d’achat dans les deux prochaines années. »

L’historien des marchés est une voix écoutée aux États-Unis. Il avait notamment entrevu le krach boursier de 2008 et l’éclatement de la bulle Internet en 2000. La 3e super-bulle à laquelle il fait référence est la crise de 1929.

Pour lui, la super-bulle d’aujourd’hui est constituée d’une accumulation boursière sans précédent créée de toute pièce par des taux d’intérêt extrêmement bas et le prix élevé des obligations.

Voici quelques-uns de ses conseils:

  • « J’essaierais d’éviter les actions américaines. C’est le marché le plus cher (…). Et il y a quelques pays bon marché. Le Japon a l’air plutôt bon marché, le Royaume-Uni pas si mal ». Il pointe aussi du doigt les marchés émergents.
  • « Si vous devez posséder des actions américaines, optez pour de la haute qualité ».
  • « Privilégiez les blue chips. Evitez les dettes (…). » Les blue chips sont les  actions d’entreprises jouissant d’une bonne réputation.
  • « L’immobilier est hors de prix partout dans le monde. » L’investisseur y voit le début d’une nouvelle bulle.

En résumé: « Mettez l’accent sur les pays bon marché, les actions bon marché, évitez les États-Unis. Et si vous devez acheter les États-Unis, pour l’amour du ciel, choisissez les actions de qualité et ayez une réserve de liquidités. »


Disclaimer: cet article doit se lire à titre informatif et ne fait pas office de conseil en investissement.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20