Le cannabis sera-t-il bientôt retiré de la liste des produits dopants interdits ?

L’Agence mondiale antidopage (AMA) lance une enquête pour déterminer si le cannabis doit être maintenu sur la liste des substances interdites. C’est ce qu’a dit l’AMA. Elle a ajouté que l’année prochaine, le List Expert Advisory Group (Leag) commencera une évaluation scientifique du produit.

La consommation de cannabis est actuellement interdite en compétition. L’AMA a souligné que ce statut restera inchangé l’année prochaine. En juin dernier, l’athlète américaine Sha’Carri Richardson a été testée positive au cannabis. Cela lui a coûté sa participation aux Jeux olympiques de Tokyo.

Appel à l’action

Richardson a été contrôlé positif à un produit chimique présent dans le cannabis lors des compétitions de sélection olympique en juin de cette année. En conséquence, Richardson, qui était considérée comme une candidate possible à la médaille d’or du 100 mètres, a vu ses résultats annulés.

En outre, le test positif a entraîné une suspension d’un mois. L’athlète a admis avoir consommé du cannabis pour faire face à la mort de sa mère. La suspension de Richardson a suscité une vague de sympathie et un appel à une révision des règles internationales en matière de dopage.

« Après avoir reçu des demandes d’un certain nombre de parties, il a été décidé de revoir l’inclusion du cannabis dans la liste des produits interdits », a déclaré l’AMA dans une réponse. Entre autres, Sebastian Coe, haut responsable de l’organisation mondiale de l’athlétisme, a demandé une réévaluation du produit.

Pour de nombreuses parties, la sanction de Richardson est une preuve supplémentaire que les règles de l’AMA sur les produits du cannabis sont complètement dépassées. « L’utilisation de la marijuana est désormais légale dans dix-huit États américains, mais l’AMA a toujours ce produit sur sa liste de substances interdites », font-ils valoir.

Performance et santé

Pour être identifié comme dopant, il faut prouver qu’un produit améliore les performances, crée un risque pour la santé et va à l’encontre de l’esprit du sport. Selon la position actuelle de l’AMA, le cannabis est un produit qui améliore les performances et crée un risque pour la santé, ce qui nécessiterait son inclusion sur la liste des produits dopants.

Elle s’est référée à une étude menée il y a 10 ans, qui aurait montré que le cannabis induit l’euphorie, améliore la confiance en soi, favorise la relaxation et la stabilité et soulage le stress de la compétition. « Les athlètes qui fument du cannabis en compétition peuvent se mettre en danger, ainsi que les autres, en raison d’une plus grande prise de risque, d’un temps de réaction plus lent et d’une prise de décision plus faible », indique l’étude.

« La position de l’AMA est intenable et dépassée », soutient Jordan Tishler, ancien médecin urgentiste et spécialiste du cannabis au sein de l’organisation Inhale MD, basée à Boston. « La marijuana est une drogue qui conduit à des performances inférieures. Avec la consommation de cannabis, les performances de pointe deviennent très improbables. »

Ryan Vandrey, professeur de sciences comportementales à l’école de médecine Johns Hopkins, souligne que l’on sait peu de choses, sur le plan scientifique, de l’impact – positif ou négatif – de la marijuana sur les performances sportives.

Des recherches scientifiques récentes ont conclu que la marijuana ne peut pas être étiquetée comme une drogue qui améliore les performances sportives. Il a été noté que la consommation de cannabis à l’approche d’une activité sportive devrait en fait être évitée si l’on veut optimiser les performances.

« La marijuana réduit la capacité des athlètes à maintenir leur effort », notent les chercheurs. « La fréquence du rythme cardiaque et de la respiration est augmentée, tandis que la demande d’oxygène est également accrue. Il y a également une augmentation des problèmes d’équilibre. »

« Le cannabis ne donne donc pas un avantage à l’athlète, mais augmente au contraire le risque de perdre. »

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20