Le baril de pétrole WTI tombe largement sous la barre des zéro dollar

Texas – EPA

Poursuivant sa descente aux enfers, le baril américain de pétrole WTI est tombé lundi à 10 dollars, puis en dessous des 10 dollars, pour ensuite se rapprocher de zéro, et finir la journée à -37,36 dollars. Les réserves approchent de la saturation face à une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

Vers 20h00 GMT, le baril américain West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en mai, dont c’est le dernier jour de cotation, s’effondrait d’environ 98%%, à 0,3 dollars. À titre de comparaison, il valait environ 114 dollars en 2011. Il est même passé sous la barre de zéro dollar un peu plus tard (20h30) à -8,61 dollars, pour clôturer à -37,36, du jamais vu ! Il s’agit toutefois de son prix théorique sur le marché. Il a ensuite été ramené à 0,01 dollar.

Le baril de pétrole Brent en vaut lui encore 25,60 dollars, malgré une chute autour de 9 % sur la journée. Le baril de pétrole canadien est lui aussi passé sous la barre des 0 dollars. Journée noire pour l’or noir.