‘L’Autopilot de Tesla n’obtient qu’un score moyen’, selon une étude européenne

Tesla Model 3. – Charlie Deets/ Unsplash

Autopilot, le logiciel de conduite automatique de Tesla, ne montre que des performances moyennes en termes de sécurité. C’est en tout cas ce qu’annonce le programme européen d’évaluation des voitures neuves (NCAP) et l’assureur britannique Thatcham Research. L’étude a porté sur 10 pilotes automatiques dans des voitures.

Autopilot a terminé 6e du classement général. Ce sont les marques allemandes de luxe qui ont obtenu les meilleurs scores.

La technologie présente dans la Model 3 de Tesla n’est pas, selon le rapport, capable de maintenir l’attention du conducteur sur la route. Le pilote automatique n’a obtenu qu’un score de 36 points dans ce domaine.

En revanche, en termes de performance et de capacité à répondre aux urgences, Tesla est en tête du classement. Au total, Autopilot a récolté 131 points, ce qui lui donne note finale moyenne.

Mercedes

Le système de conduite autonome de la Mercedes GLE mène le classement général avec 174 points. En termes d’engagement, là où Tesla a été le moins performant, l’Allemand a récolté 85 points. Les autres voitures du test ont toutes eu un score supérieur de 70 points, sauf la Model 3.

Les spécialistes de la sécurité routière ont souvent alerté les consommateurs sur les risques de surestimer les capacités du système autonome de leur voiture. ‘Ce sentiment est renforcé par le nom donné à ces systèmes par les constructeurs automobiles’, expliquent-ils.

Ils font référence à des noms comme Autopilot (Tesla), ProPilot (Nissan) ou encore Co-Pilot (Ford).

Fausse impression de contrôle

Aux États-Unis, Autopilot a également été critiqué par le National Transportation Safety Board. Il est notamment indiqué que la technologie permettait aux conducteurs de détourner leur attention de la route.

Le pilote automatique laisse penser à certains automobilistes que la technologie peut totalement conduire la voiture. Aux États-Unis, la justice a déjà enquêté sur 15 accidents impliquant un véhicule Tesla muni de l’Autopilot au cours des 4 dernières années.

‘Malheureusement, il y a des conducteurs qui pensent qu’il est possible en 2020 d’acheter une voiture autonome’, a déclaré Matthew Avery, directeur de recherche chez Thatcham Research. ‘C’est une idée fausse qui se révèle dangereuse pour ceux qui laissent trop de contrôle à des véhicules qui ne sont pas capables de gérer certaines situations.’

Outre la Mercedes GLE, les systèmes de la BMW Série 3 et de l’Audi Q8 ont également reçu la note la plus élevée. Au bas de la liste se trouvent la Renault Clio et Peugeot. L’assistance proposée par les marques françaises serait insuffisamment précise.