Tesla vous préviendra si vous oubliez un enfant dans votre voiture

Véhicule Tesla. Crédit : Unsplash.

Le constructeur automobile Tesla a introduit à la Commission fédérale des communications (FCC)  une requête un peu particulière. Il a demandé l’autorisation de commercialiser un dispositif qui déclenche une alarme lorsque des enfants sont ‘oubliés’ à l’arrière d’un véhicule. 

Après le dog mode, voilà que le dispositif a été adapté pour les enfants. L’appareil fonctionne avec un détecteur de mouvement à courte portée. Cette technologie peut également être utilisée pour  prévenir des vols et pour éviter d’oublier les animaux en voiture. 

Avantages

La société a indiqué vouloir tester les ondes millimétriques dans le cadre de ce dispositif. Tesla souligne que cette technologie offre des avantages significatifs par rapport à d’autres systèmes de détection, tels que les caméras ou les capteurs, capables de calculer le poids d’un enfant assis à l’arrière du véhicule. 

Les ondes pourraient détecter si un enfant ou un adulte se trouve dans le véhicule, que celui-ci soit à l’arrêt, ou non. ‘Le système utilise la technologie radar, qui ne peut être bloquée par des matériaux’, explique la société. ‘D’autres systèmes peuvent très bien être induits en erreur, par exemple lorsque l’enfant est caché sous une couverture. La technologie peut également faire la différence entre un enfant ou un objet laissé sur un siège de voiture’, explique le porte-parole de Tesla.

Tesla souligne également que les ondes peuvent détecter ‘les micromouvements tels que le rythme respiratoire et le rythme cardiaque, qui ne peuvent être capturés par les caméras ou les capteurs embarqués seuls’. Par cette approche, les risques de fausses alertes seront minimisés. 

Oublié

L’Administration nationale américaine de la sécurité routière souligne qu’aux États-Unis, plus de cinquante enfants sont morts au cours des deux dernières années après avoir été abandonnés dans des voitures en surchauffe. ‘Dans 54% des cas, le chauffeur a reconnu que les enfants avaient été oubliés’, a déclaré l’administration. 

Il y a deux ans, la Commission fédérale des communications a accordé à Google l’autorisation d’utiliser une technologie similaire. En mars dernier, Valeo North America avait également soumis un dossier similaire à la commission, mais l’entreprise est toujours en attente d’un retour.