L’armée américaine a commandé un bonnet de nuit capable de nettoyer le cerveau des soldats pendant leur sommeil

Les armées du monde entier, a fortiori les plus puissantes et les plus riches, ne cessent d’investir en vue de profiter des avancées technologiques les plus récentes. L’US Army vient ainsi de demander à des chercheurs de lui concevoir un bonnet de nuit permettant d’influer sur la santé cérébrale de ses soldats lorsqu’ils dorment.

L’armée américaine a accordé une subvention de 2,8 millions de dollars à l’université Rice et à d’autres institutions pour que ses chercheurs développent un outil permettant d’analyser plus en profondeur l’activité du cerveau lorsque l’on dort. Et, plus encore, de la modifier.

En 2012, des scientifiques ont établi une grande avancée en découvrant le système glymphatique. Celui-ci permet de « nettoyer » les déchets toxiques du cerveau pendant le sommeil profond en le rinçant avec du liquide céphalo-rachidien (LCR).

Depuis, les scientifiques tentent de connaître en détail le fonctionnement de ce processus. Ce qui leur permet de mieux appréhender les troubles du sommeil et les troubles neurologiques. Toutefois, l’étude du système glymphatique nécessite actuellement l’utilisation de lourds et encombrants appareils d’IRM.

Un sommeil ultra-réparateur

L’armée américaine a donc commandé des appareils bien plus maniables, à savoir un outil à mi-chemin entre le bonnet de nuit et la casquette. Il doit servir à « mesurer et moduler la santé cérébrale des combattants pendant leur sommeil afin d’améliorer leurs performances », a expliqué Paul Cherukuri, directeur exécutif de l’Institut des biosciences et de la bioingénierie (IBB) de Rice.

« Pour mettre au point ce prototype, nous devrons commencer par utiliser des dispositifs disponibles sur le marché et en tirer des enseignements, tout en développant notre propre technologie de capteurs et nos propres algorithmes au Rice », a-t-il ajouté.

NeuroEngineering Initiative/Rice University

Le système consisterait en un matériel portable qui acquiert des signaux du cerveau, tels que l’activité électrique cérébrale et le flux sanguin. Lesquels seraient traités à l’aide d’algorithmes. Des dispositifs de neuromodulation pourraient ensuite stimuler la circulation des fluides dans le cerveau. Pour le dire simplement: ce bonnet high tech vise à optimiser le processus de nettoyage du cerveau durant le sommeil.

Si les chercheurs parviennent à mettre au point cette technologie, les soldats qui porteraient ce dispositif pourraient bénéficier d’un sommeil plus réparateur. Et donc, possiblement, avoir besoin de dormir moins longtemps que le commun des mortels.

Traitement contre les troubles du sommeil et Alzheimer

Selon les scientifiques, ces recherches devraient également permettre de développer de meilleurs traitements pour les personnes souffrant de troubles du sommeil et de troubles neurologiques, tels que la maladie d’Alzheimer.

« Alors que les humains passent près d’un tiers de leur vie à dormir, aucune théorie unificatrice sur le rôle du sommeil et son impact sur la survie et le fonctionnement de l’être humain n’a encore été identifiée », a détaillé Fidaa Shaib, professeur au Baylor College of Medicine, qui supervisera les tests d’évaluation du sommeil. « Les technologies qui facilitent l’élimination des déchets et empêchent leur dépôt dans le cerveau sont pertinentes pour les patients souffrant de troubles du sommeil, en particulier ceux qui sont exposés à des maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. »

L’équipe en charge de ces recherches présentera des premiers résultats pluriannuels d’ici un an.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20