L’an dernier, Evergrande clamait vouloir dépasser Tesla: elle n’a finalement vendu aucune voiture

L’an dernier, Evergrande avait annoncé son intention de se lancer dans le secteur des véhicules électriques. Avec des ambitions démentielles, avançant des objectifs bien plus importants que les chiffres de l’actuel leader mondial du marché, Tesla. Le flop est total.

En juin 2020, le gigantesque promoteur immobilier chinois Evergrande – qui fait aujourd’hui face à une dette abyssale – avait fait part de ses nouvelles ambitions en matière de véhicule électrique. Le colosse avait indiqué vouloir devenir « le plus grand et le plus puissant groupe automobile à énergie nouvelle du monde » d’ici trois à cinq ans.

A cette occasion, Evergrande Auto – la filiale créée à cet effet – avait dévoilé six modèles, dont une berline, un SUV et même un minivan. Le groupe s’était vanté du fait que ses voitures seraient dotées de « cockpits » rivalisant avec les véhicules aérospatiaux et utiliseraient un nouveau système d’exploitation intelligent intégré au domicile des conducteurs. Des rapports avaient même fait état de la capacité de ses véhicules à résister à des températures chaudes et froides extrêmes.

Evergrande avait avancé des objectifs démentiels: vendre 1 million de voitures en 2025. Soit le double des ventes de Tesla en 2020 (500.000). L’entreprise chinoise avait même dit viser les 5 millions d’ici 2035. La production de masse devait commencer courant 2021.

Des annonces fracassantes qui avaient conquis les investisseurs. Au début de cette année, la valorisation d’Evergrande Auto avait bondi à 87 milliards de dollars, soit plus que Ford et General Motors, rappelle Business Insider.

Toujours le néant

Au mois de juin dernier, Evergrande avait encore assuré que la production de ses voitures était dans sa « dernière ligne droite ». Elle avait même dévoilé trois modèles supplémentaires qui viendraient garnir son catalogue.

A la mi-septembre, le groupe a reconnu être confronté à des « difficultés sans précédent ». A savoir une dette s’élevant à 260 milliards d’euros. Sa division automobile n’a toujours vendu aucun véhicule. Ce lundi, le cours de son action avait chuté de 96% par rapport au niveau qui était le sien au mois d’avril. Evergrande Auto se dirige vers une perte de 740 millions de dollars en glissement annuel pour le premier semestre de 2021. Sans surprise, la presse chinoise rapporte que les usines automobiles d’Evergrande sont actuellement au point mort.

D’après les analystes, Evergrande va désormais sans doute chercher à vendre sa division automobile. Mais elle aura beaucoup de mal à trouver acquéreur, dans la mesure où son investissement n’a pas été rentable du tout.

« Si la Chine s’entendait mieux avec l’Occident, une société comme Tesla, KKR, Blackstone ou Apollo pourrait entrer et voir quels actifs sont récupérables. Mais cela ne va pas se produire », a commenté auprès de Business Insider Paul Schulte, fondateur du cabinet d’analyse financière Schulte Research, basé à Hong Kong.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20