Le géant de l’immobilier chinois est au bord de la faillite

Le groupe Evergrande, fleuron chinois de l’immobilier en proie à une dette abyssale, a admis mardi faire face à une « pression énorme » sur le plan financier et prévenu qu’il pourrait ne pas honorer ses obligations envers ses créanciers.

Une éventuelle liquidation de ce géant de l’immobilier aurait des conséquences considérables, non seulement sur l’économie chinoise mais aussi sur la « stabilité sociale » chère aux dirigeants chinois.

Evergrande dit employer 200.000 personnes et générer indirectement 3,8 millions d’emplois dans le pays. Certains propriétaires qui ont payé en avance pour la construction de leur logement risquent de ne jamais pouvoir en bénéficier.

Dans une déclaration mardi à la Bourse de Hong Kong, où le groupe est coté, Evergrande a indiqué explorer « toutes les solutions possibles » pour son problème de liquidités. Toutefois, « il n’y a aucune garantie que le groupe soit en mesure d’honorer ses obligations financières », a averti le mastodonte de l’immobilier.

« Le mois de septembre est généralement celui où les promoteurs immobiliers en Chine enregistrent le plus de ventes », souligne Evergrande, dénonçant une campagne de presse dont il serait la cible en cette période cruciale.

Les inquiétudes autour de la santé financière du groupe « ont entamé la confiance » d’acheteurs potentiels, regrette l’entreprise.

Un passif à 260 milliards d’euros

Dans un communiqué précédent, le groupe avait démenti lundi être proche de la faillite.

Evergrande a multiplié ces dernières années les acquisitions au prix d’un endettement colossal : son passif est estimé à 1.966 milliards de yuans, soit l’équivalent de 260 milliards d’euros. Outre l’immobilier, le groupe est également présent dans l’automobile. Fondé en 2019 avec l’ambition de révolutionner l’électrique, Evergrande Auto ne commercialise toutefois pour l’heure aucun véhicule. Et la marque a perdu en un an 85% de sa valeur en Bourse.

Evergrande a par ailleurs investi dans le tourisme, internet, le numérique, les assurances et les parcs de loisirs pour enfants, voulus « plus grands » que ceux de Disney.

Il est également propriétaire d’un club de football: le Guangzhou FC (ex-Guangzhou Evergrande), basé à Canton (sud de la Chine) et entraîné par le champion du monde italien Fabio Cannavaro.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés