L’Afrique est la nouvelle Mecque des prostituées chinoises

L’arrivée de prostituées chinoises sur le continent africain est un phénomène d’ampleur, rapporte le magazine Quartz. Selon Basile Ndjio, professeur d’anthropologie à l’Université de Douala, Cameroun, il y aurait entre 13.000 et 18.000 travailleuses du sexe chinoises en Afrique sub-saharienne. C’est l’arrivée en masse de sociétés et d’ouvriers chinois qui a provoqué l’afflux de prostituées chinoises. Le pouvoir d’achat grandissant des Africains a aussi joué un rôle ; on estime que la classe moyenne africaine a triplé depuis 30 ans, faisant de l’Afrique le nouvel El Dorado de la prostitution.Ndjio explique que les premières filles de joie chinoises sont arrivées durant la Guerre Froide, le plus souvent pour « servir » les travailleurs venant de la République Populaire de Chine.Dans la seconde phase, commencée en 2000, les migrants sexuels ont rejoint le flux de marchandises bon-marché arrivant en Afrique. Les prostituées chinoises font concurrence aux camerounaises. Il en résulte ce que Ndjio appelle la guerre du sexe.Ce travail est-il forcé ou volontaire ? Mondialement, beaucoup de femmes sont sous la coupe des Chinois, avec la protection des dirigeants locaux. La Chine est considérée par les USA comme un pays où l’exploitation humaine est en augmentation.

Look chinois

Beaucoup de Chinoises arrivées au Cameroun ont dû se prostituer pour payer leur voyage, mais il existe aussi des cas célèbres où les policiers ont « libéré » des travailleuses du sexe.Leur présence a déjà transformé les critères de beauté et avoir un « look chinois » est maintenant un compliment.