La victoire des talibans: « un coup de pouce psychologique » pour les extrémistes islamistes

Le chef du MI5 – le service de la sûreté anglais – alerte sur une menace terroriste « réelle et durable » due à la victoire de talibans en Afghanistan. La reconquête du pays par ces derniers a boosté le moral des groupes extrémistes islamistes, selon lui.

Lors d’une interview accordée à la BBC, le chef du renseignement intérieur britannique, Ken McCallum, a révélé que les membres du MI5 étaient parvenus à déjouer 6 attaques terroristes « à un stade avancé » au cours des deux dernières années. Si la menace terroriste a toujours été présente, cette dernière a été renforcée suite à la victoire des talibans en Afghanistan.

Selon le directeur général du MI5, cette victoire a en effet « endurci et enhardi » les extrémistes islamistes. C’est pourquoi une vigilance particulière à l’encontre des menaces terroristes est plus que nécessaire à l’échelle mondiale. Ken McCallum prône en tout cas pour que cela soit le cas au sein du service de la sûreté britannique. « La menace terroriste pour le Royaume-Uni, je suis désolé de le dire, est une chose réelle et durable », a-t-il indiqué.

La reconquête de l’Afghanistan peut avoir été « le coup de moral au moral des extrémistes déjà présents ici ou dans d’autres pays » nécessaire pour un prochain passage à l’acte, alarme ainsi le chef du MI5.

Les talibans opposés au terrorisme

En février 2020, lors de l’accord de Doha, les talibans se sont engagés à prendre leurs distances avec toutes organisations terroristes en contrepartie du retrait des forces armées américaines de l’Afghanistan. Il était également question que le pays ne soit pas utilisé pour planifier ou mener des actions terroristes contre les États-Unis.

Un engagement qui sera difficile à tenir selon Ken McCallum en raison du fait que le pays est difficile à gouverner. Y assurer une sécurité parfaite semble illusoire. L’attentat suicide du 26 août dernier revendiqué l’État islamiste du Khorasan qui a fait au moins 85 morts en est, d’une certaine manière, la preuve.

À lire aussi:

Plus
Lire plus...
Marchés