La Suède tire profit de la pandémie pour solutionner un de ses problèmes majeurs

Drottninggatan, la principale rue commerçante de Stockholm, voit également de plus en plus de magasins disparaître. – Henrik Montgomery/AP

Le déclenchement de la crise offre à la Suède l’occasion de s’attaquer à l’un de ses principaux problèmes sociaux. Le logement est un sujet épineux dans le pays depuis de nombreuses années, mais la pandémie y a également gravement affecté les commerces. En outre, de nombreuses entreprises privilégient désormais le télétravail. En conséquence, le taux d’occupation des magasins et des bureaux a fortement diminué.

Le gouvernement suédois étudie actuellement la possibilité de convertir ces propriétés commerciales en lieux résidentiels.

Le talon d’Achille de la Suède

‘La Suède est confrontée à une pénurie de 140.000 logements. Le gouvernement examine actuellement si l’adaptation de l’immobilier commercial pourrait aider à résoudre ce problème’, souligne l’agence de presse Reuters. Le marché du logement a longtemps été le talon d’Achille de l’économie suédoise.

En raison d’une réglementation complexe, le pays possède l’un des secteurs immobiliers les plus chers de toute l’Europe. La Banque centrale suédoise a averti à plusieurs reprises que cette situation pourrait menacer la stabilité économique du pays.

‘Un transfert de l’immobilier commercial vers le secteur résidentiel pourrait contribuer à atténuer cette pression. Une telle stratégie pourrait également être appliquée dans d’autres pays souffrant d’une pénurie de logements, comme le Royaume-Uni ou les Pays-Bas’, indique également Reuters.

Le Conseil national suédois du logement a été chargé de simplifier les réglementations complexes du pays en matière de construction afin de soutenir les plans de conversion des propriétés. Un rapport est attendu pour la fin du mois de février.

‘La crise a conduit de nombreux secteurs à envisager de recourir davantage au travail à domicile dans le futur’, notent les analystes. Cela pourrait rendre les propriétés commerciales appropriées pour un usage résidentiel. La réaffectation des biens n’est pas un concept nouveau, mais la pandémie a donné une nouvelle impulsion à l’idée’.

Des nouveaux bâtiments

La Suède compte environ 5 millions d’employés. Des études ont démontré qu’environ un million de personnes sera encore en télétravail même après la fin de la crise. En effet, de nombreuses entreprises ont constaté que le travail à domicile était très efficace. Mais cela signifie aussi que de nombreuses entreprises auront besoin de bureaux plus petits à l’avenir.

La pandémie a également affecté les commerces. De nombreux magasins sont fermés parce que les consommateurs privilégient les achats en ligne. L’opérateur postal suédois PostNord estime que le secteur en ligne représentera environ 40% du total des ventes au détail cette année.

Cependant, les experts soulignent qu’un certain nombre de bâtiments commerciaux ne  pourra être adapté à un usage résidentiel. Certains locaux ne fournissent pas suffisamment de services publics tels que l’éclairage ou l’eau, tandis que d’autres sont situés trop près d’axes routiers très fréquentés. Dans  d’autres cas de figure, l’adaptation n’est pas non plus possible d’un point de vue budgétaire.

‘L’utilisation de la propriété commerciale ne résoudra pas les problèmes du marché suédois liés au logement dans les années à venir’, affirment les experts. Pour résoudre cette pénurie, il faudra opter pour des constructions neuves, mais l’exploitation de biens commerciaux pourrait bien offrir une solution complémentaire’.