La Russie doit-elle s’attendre à un contre-choc du gaz ? « La Russie n’a pas retenu la leçon des deux chocs pétroliers des années 70 »

La Russie, en jouant avec les vannes du gaz, a bien profité et continue de profiter de la hausse des prix. Mais doit-elle s'attendre à un contre-choc à plus long terme, comme l'ont connue les monarchies pétrolières après les chocs pétroliers des années 70 ?

De par son pétrole et son gaz, la Russie a constitué un véritable trésor de guerre, se chiffrant à 1 milliard de dollars par jour. Même avant le conflit en Ukraine, Moscou a subtilement joué avec les vannes de Gazprom, fais

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20