La reprise est déjà là aux États-Unis: la 2e plus forte croissance depuis 2003

Le redressement de l’économie américaine est lancé, et cela pourrait se ressentir dans la croissance du PIB dès le premier trimestre, un chiffre qui sera publié jeudi matin.

Les analystes s’attendent ainsi à une croissance de 6,5% du Produit intérieur brut. Une prévision plus optimiste, calculée par l’antenne locale d’Atlanta de la Banque centrale américaine (Fed), anticipe même +8,2%.

En excluant le bond exceptionnel de 33,4% au deuxième trimestre 2020, il s’agirait alors de la plus forte croissance trimestrielle depuis 2003 au moins, en rythme annualisé, mesure utilisée par les États-Unis qui compare au trimestre précédent puis projette l’évolution sur l’année entière à ce rythme.

« Du côté des consommateurs, des entreprises et du gouvernement, les chiffres devraient être énormes, indiquant une croissance robuste au début de cette année, qui se poursuivra au deuxième trimestre et au-delà », a indiqué à l’AFP l’économiste indépendant Joel Naroff.

L’hiver a pourtant été rude aux États-Unis, où les cas de contamination au Covid-19 étaient repartis à la hausse, perturbant l’activité économique.

Mais les injections massives d’argent liquide grâce aux deux plans de relance du gouvernement fédéral, l’un dans les tout derniers jours de décembre et l’autre début mars, ont permis aux dépenses de repartir.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés