‘La quarantaine va rapidement être ramenée à 7, voire 5 jours’ en France

Un touriste en quarantaine dans un hôtel de Tenerife. – Isopix

Le gouvernement français prépare une réduction des mesures de quarantaine. L’isolement de quatorze jours devrait bientôt appartenir au passé et être abaissé à sept, voire cinq jours. C’est ce qu’a déclaré samedi le ministre français de la Santé, Olivier Véran, dans une interview sur la chaîne de télévision française BFMTV.

‘J’ai demandé aux autorités scientifiques de me fournir un avis afin de raccourcir ce fameux délai de deux semaines, qui est sans doute trop long’, a déclaré Olivier Véran. Il a ajouté que la France n’avait pas l’intention de rendre la quarantaine obligatoire, comme c’est le cas dans certains pays, ni de procéder à des inspections à domicile.

Le gouvernement français devrait annoncer cette réduction de la durée de la quarantaine dans les prochains jours.

L’avis des experts du gouvernement, qui n’a pas encore été rendu public, aurait déjà été transmis au gouvernement, selon Le Journal du Dimanche. Ceux-ci préconisent de réduire la période d’isolement à sept jours. Au début de l’épidémie de Covid-19, elle a été fixée à deux semaines.

Au cours de l’été, Olivier Véran avait demandé aux experts scientifiques d’examiner la stratégie et les modalités de la quarantaine. L’objectif est de rendre plus efficace le bouclier de défense antiépidémique – le triptyque ‘tester – tracer – isoler’.

Les règles restent vagues

L’un des problèmes majeurs est que les règles de la quarantaine (qui doit être isolé? Comment? Quand?) restent vagues aux yeux du grand public, souvent parce que les autorités n’ont pas suffisamment communiqué sur le sujet.

Un second problème est que les chiffres favorables de l’été ont fait baisser la perception du danger. De plus, certaines personnes se sont isolées pour rien.

Dans Le Journal du Dimanche, l’’épidémiologiste Martin Blachier met en garde contre les ‘quarantaines inutiles’. Elles signifient que les gens sont mal informés sur ce qu’est un contact à risque. Par ailleurs, certaines personnes mettent fin à la quarantaine plus tôt que prévu, que ce soit parce qu’elles ont peur de perdre leur emploi ou bien parce qu’elles développent des problèmes psychologiques liés à l’isolement.

La plupart des infections surviennent dans les cinq premiers jours suivant l’apparition des symptômes…

Les autorités sanitaires françaises soulignent que les connaissances scientifiques sur le coronavirus ont considérablement augmenté depuis le début de la crise. Le risque de transmission du virus est moindre à la fin de la quarantaine.

Selon l’épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l’université de Genève, les données recueillies montrent que la plupart des infections surviennent dans les cinq premiers jours suivant l’apparition des symptômes. ‘Si nous pouvions respecter ces cinq jours, nous laisserions probablement passer quelques porteurs, mais il semble que la force de l’infection soit alors faible. Cinq à sept jours, c’est un compromis pragmatique. Plus la période est courte, plus elle est facile à observer et à contrôler, et donc plus elle est efficace. Nous ne pouvons pas prétendre que le risque est nul, mais la mesure serait plus acceptable sur le plan social.’

Les quarantaines inutiles se multiplient…

Cependant, d’autres épidémiologistes sont contre un assouplissement des mesures de quarantaine. ‘Sept jours, ce ne serait pas prudent’, estime William Dab, ancien directeur général français de la Santé. ‘C’est un pari qui semble risqué. Mais si une telle décision se justifie pour des raisons économiques, parce que le principe de précaution doit être en équilibre avec la vie sociale, on peut la comprendre. Pourvu qu’elle soit correctement expliquée au public.’

La condition la plus importante reste l’amélioration du système de test. La longue attente des résultats – souvent 3,5 jours en France – signifie que le nombre de quarantaines inutiles continue à se multiplier.

Lire aussi: