La psychologie de Vladimir Poutine n’est pas si difficile à cerner

Une idée répandue en Occident concernant la guerre entre la Russie et l’Ukraine est que Poutine est imprévisible dans son comportement et que nous devrons attendre pour comprendre quelles sont ses intentions. Est-ce vraiment le cas ?

Bien sûr, personne ne s’attendait à ce que les Russes aient autant de mal dans leur combat contre l’armée ukrainienne. La situation sur le champ de bataille influence sans aucun doute les plans et les actions de Poutine. Mais il n’y a pas non plus de doute sur ce que Poutine veut réaliser en fin de compte. L’idéologie, la façon de penser de Poutine a déjà été complètement déconstruite.

Je lis actuellement la traduction néerlandaise de Putin’s men, de l’autrice et journaliste Catherine Belton. De 2007 à 2013, elle a travaillé comme correspondante du Financial Times à Moscou. Elle connaissait donc déjà assez bien le pays et ses mœurs politiques avant de publier ce livre en 2020. Elle y donne une description détaillée de l’homme Vladimir Poutine et de ses compagnons issus du KGB, leurs pensées et leurs actions. Le livre commence par son entrée à l’Académie du KGB dans les années 1970. Sa première mission importante en tant qu’agent a eu lieu dans les années 1980, pendant les dernières années de la RDA. Là, il a mis en place un réseau d’espions à l’Ouest. Il a également beaucoup travaillé avec la Stasi, la police secrète de la RDA. Après ses années allemandes, il est retourné dans sa ville natale, Leningrad/Saint-Pétersbourg, où il est devenu maire adjoint en 1991 durant les tout derniers jours de l’URSS. Je ne reviendrai pas ici sur sa carrière politique. Veuillez lire le livre vous-même.

On sait beaucoup de choses sur Poutine

Le point principal de cet article est que l’on sait énormément de choses sur l’homme Poutine et sa façon de raisonner. Ce n’est pas le premier livre qui a été écrit sur lui, mais c’est le plus détaillé : il dépeint une image troublante de la façon dont Poutine pense et agit. Impitoyable et avec un seul objectif en tête : garder le pouvoir entre ses mains et celles du KGB, devenu FSB. À cette fin, Poutine a constitué un club de loyalistes qui ont constamment cet objectif en tête et le poursuivent par tous les moyens. Cela inclut souvent des transactions douteuses, auxquelles Poutine lui-même participe activement.

Je suis à peu près à la moitié du livre maintenant. Poutine vient d’entamer son deuxième mandat présidentiel (2004 à 2008) et est confronté aux troubles en Ukraine (révolution orange, commencée fin 2004 et poursuivie en 2005). Ses opinions sur les anciennes républiques soviétiques sont explicitement exprimées ; elles doivent à tout prix rester dans la sphère d’influence russe. Le FSB et Poutine s’efforcent de contrôler autant que possible ces États qui sont indépendants depuis le début des années 1990. La Russie doit rester un grand et puissant pays. Le retour de l’empire russe d’avant la révolution communiste de 1917 est le rêve humide ultime.

La psychologie de Poutine

En lisant cela, il n’est pas difficile de comprendre le raisonnement psychologique de Poutine dans la guerre actuelle. Ce raisonnement est resté pratiquement inchangé au fil des ans. Nous avons vu depuis 2005 qu’il est prêt à aller loin pour préserver son influence et celle de la Russie sur les anciennes républiques soviétiques (Géorgie 2008, Ukraine orientale/Crimée 2014). Cette volonté n’a fait que se renforcer ces dernières années et Poutine est devenu encore plus déterminé : il ne se contentera pas d’une guerre à moitié gagnée. Seule une victoire totale en Ukraine, pour commencer, le satisfera. Lisez les nombreuses déclarations de personnes qui étaient et sont proches de lui, (anciens) amis et ennemis, et vous apprendrez à connaître sa façon de penser, sa ruse, sa ténacité. Tous les hommes politiques qui comptent dans la politique mondiale (Biden, Zelensky, Johnson, les dirigeants de l’UE, Von der Leyen) devraient être obligés de lire ce livre. Alors la psychologie de Vladimir Poutine leur apparaîtra rapidement.

La question reste, bien sûr, de savoir combien de temps il reste à Poutine pour réaliser ses objectifs. Sa santé ne semble pas très bonne en ce moment. Mais même s’il disparaît du tableau, son idéologie et ses copains du KGB resteront.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20