La population chinoise diminue pour la première fois en 50 ans, mais le gouvernement ne l’a pas encore admis

La Chine devrait enregistrer en 2020 une baisse de la population totale du pays pour la première fois en 50 ans. La dernière fois que cela s’est produit, c’est entre 1959 et 1961, lors de la grande famine sous Mao. Cependant, le gouvernement chinois n’a pas encore examiné et approuvé ces chiffres de recensement de la population.

Le dernier recensement chinois a pris fin en décembre 2020, mais n’a toujours pas été rendu public. Selon des sources internes, le compteur devrait passer en dessous de 1,4 milliard de Chinois, comme l’a indiqué le média japonais Nikkei Asia. À la fin de 2019, le compteur en Chine était toujours supérieur à 1,4 milliard.

Les chiffres sont traités avec une extrême prudence au sein du gouvernement chinois. Les différents organismes doivent trouver une explication à cette baisse avant de pouvoir publier les chiffres.

Si la population chinoise se révèle effectivement en déclin, ce serait un fait historique. Le dernier déclin démographique date d’il y a 50 ans, lorsqu’une terrible famine nationale a fait des milliers de morts lors du Grand Bond en avant de Mao Zedong. Cet événement est aujourd’hui reconnu comme une tentative ratée du dictateur de passer rapidement d’une économie agricole à une économie industrielle.

Le plan du gouvernement chinois a-t-il échoué?

Le déclin de la population serait une mauvaise nouvelle pour le Parti communiste. Ces dernières années, le parti a tout fait pour maintenir la croissance démographique. Ce mois-ci, il a d’ailleurs annoncé que les restrictions sur les naissances seraient officiellement abolies.

Mais ces mesures plus souples arriveraient trop tard pour modifier la tendance actuelle à la baisse du taux de natalité. Le taux de fécondité est bien plus bas que prévu. La Chine doit en plus, comme de nombreux pays dans le monde, subir les effets d’une population vieillissante.

En 2019, un chercheur de l’Université du Wisconsin a rapporté que le gouvernement chinois avait surestimé le nombre de naissances de près de 90 millions au cours des 25 dernières années. Le taux de natalité serait de 1,05 enfant par femme et non de 1,6 comme annoncé par les autorités.

La réputation de la Chine est en jeu

Le gouvernement chinois devait publier les chiffres début avril, mais il a préféré reporter l’annonce. Le 16 avril, un représentant du gouvernement a déclaré que les chiffres nécessitaient ‘plus de travaux préparatoires’ que prévu. Mais pour les utilisateurs des réseaux sociaux, cette seule explication ne suffit pas.

‘Le résultat du recensement aura un impact énorme sur la façon dont les Chinois verront leur propre pays et jugeront le gouvernement’, a déclaré Huang Wenzheng, membre du groupe de réflexion Center for China and Globalization, dans un entretien avec Nikkei Asia. ‘C’est pourquoi le gouvernement examine d’abord les chiffres avec calme.’

En savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés