La police va déployer des drones équipés de caméras thermiques pour détecter les rassemblements

Démonstration d’un drone de police en Rhénanie-du-Nord-Westphalie allemande – Isopix

La police locale de la région de Genk a annoncé que pendant les vacances, des drones seraient utilisés pour s’assurer du respect des règles dans les lieux publics, le couvre-feu étant maintenu jusqu’au 15 janvier.

C’est en tout cas ce que révèle VTM. Des drones équipés de détecteurs thermiques seront utilisés pour détecter les rassemblent dans les lieux public. 

La zone de police fusionnée CARMA souligne que les drones ne contrôleront que les espaces publics, et non les espaces privés tels que les jardins. Néanmoins les coins de rues et les places publiques seront eux aussi contrôlés.

Feux d’artifices

La zone de police a déjà travaillé à plusieurs reprises avec des drones dans le passé: des appareils identiques ont été utilisés l’année dernière pour détecter des feux d’artifice illégaux. Les drones ont aussi été déployés au printemps dernier pour s’assurer du respect des règles lors du premier confinement. 

Contrôler les feux d’artifice est une des priorités de cette nouvelle mission, car le Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) les a interdits pour les fêtes de fin d’année.

Toute personne qui ne respecte pas les règles s’expose à des sanctions très sévères, notamment à une amende de 250 euros. 

Ailleurs en Europe, notamment en Espagne, les drones sont également utilisés pour contrôler l’application et le respect des mesures restrictives. Le gouvernement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, limitrophe à la Belgique, a d’ailleurs annoncé en octobre dernier que la police recevrait plus de 100 nouveaux drones l’année prochaine, une fois que les phases de tests à Dortmund et à Düsseldorf seraient validées.