‘La nouvelle crise financière sera bien pire que celle de 2008’

Chute des cours en bourse, retour du spectre de la faillite pour un certain nombre de banques systémiques, atonie de l’économie: beaucoup d’observateurs évoquent le retour d’une crise financière. Et pour beaucoup, ce sont les QE, c’est à dire les politiques d’assouplissement monétaire que les grandes banques centrales (Fed, Banque du Japon, Banque d’Angleterre et BCE) ont menées, qui l’ont provoquée. En inondant les marchés de liquidités, ils ont créé des bulles financières qui éclatent aujourd’hui. Et les taux directeurs négatifs qu’elles ont imposés pour limiter la déflation ont eu pour effet de laminer les marges des banques, fragilisant celles-ci. Le journal suisse Corriere del Ticino valide cette explication, mais il en ajoute une autre:“Les pertes sur les marchés boursiers de la semaine dernière ne correspondaient pas à une correction des cours, mais au signe avant-coureur d’une nouvelle crise financière qui trouve ses origines dans le niveau de plus en plus insoutenable d’endettement des secteurs public et privé. Qui plus est, ces événements apportent la confirmation que les politiques monétaires des plus grandes banques centrales ont échoué. (…)En toute probabilité, les banques continueront à mener leur politique monétaire actuelle. Ce qui, toutefois, ne permettra pas d’éteindre l’incendie allumé par les obligations de catégorie spéculative (“junk bonds”). Le monde financier est maintenant grevé de dettes énormes qui sont déjà, en pratique, irrécouvrables. (…)L’économie encore convalescente favorisera la propagation de cet incendie et nous aboutirons à une crise bien pire que celle que nous avons traversée en 2008”.

Plus
My following

ABE : les banques européennes en meilleure forme

03/12/2021 18:03

(ABM FN) Les plus grandes banques européennes ont vu leur solvabilité, leur rentabilité et leurs liquidités augmenter. C'est ce qu'a révélé vendredi le dernier exercice de transparence de l'autorité bancaire européenne EBA.

À la fin du deuxième trimestre, le ratio CET 1 des 120 banques participantes s'élevait à 15,8 pour cent. C'est 0,8 point de pourcentage de plus qu'à la mi-2020. A pleine charge, le ratio est passé de 14,7 à 15,5 pour cent.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20