La mystérieuse navette spatiale chinoise largement battue par sa rivale américaine : plus de deux ans en orbite

Un avion spatial américain non habité a atterri samedi matin au centre spatial Kennedy de la NASA en Floride.

Pourquoi est-ce important ?

Ces dernières années, la Chine semble jouer un véritable rôle de rattrapage en matière de vols spatiaux. Mais pour l'instant, les États-Unis restent le leader absolu de la nouvelle course à l'espace.

L’essentiel : samedi matin, le Boeing X-37B, une plate-forme d’essai semblable à une navette spatiale, a atterri après un vol de pas moins de 908 jours. L’entreprise l’a annoncé dans un communiqué de presse.

  • Le véhicule a passé ce temps en orbite pour mener des recherches scientifiques. Il transportait un module dans lequel étaient menées des expériences de l’US Navy et de l’US Air Force, entre autres.
  • Le vaisseau spatial a également placé un satellite, le FalconSat-8, en orbite. C’était en octobre 2021. La lune artificielle, qui a été construite conjointement avec l’US Air Force, est toujours opérationnelle.

Fait remarquable : le X-37B est testé depuis 2010. Ce dernier vol est le sixième effectué avec ce modèle.

  • L’avion spatial a maintenant battu son propre record. Lors d’une précédente mission, le X-37B a passé quelque 780 jours en orbite.
  • La navette a désormais parcouru plus de 2 milliards de kilomètres, selon Phys.org. Elle l’a fait sur une période de 3 774 jours. Depuis 2010, le prototype a été dans l’espace plus de 80 % du temps.
  • Selon Boeing, l’avion était initialement conçu pour ne passer « que » 270 jours dans l’espace à chaque fois.

Par ailleurs: la Chine teste sa propre navette spatiale depuis 2020. Selon les experts, la conception est basée sur le X-37B.

  • On ne sait pas grand-chose de la variante chinoise. Cependant, on pense qu’il s’est envolé dans l’espace pour la première fois en septembre 2020. Après seulement deux jours, le vaisseau s’est posé sur la Terre. Pendant ce vol, il a placé un satellite en orbite.
  • Depuis le 4 août 2022, le vaisseau spatial chinois est de retour dans l’espace. Cette fois aussi, il a libéré des objets non identifiés, sans doute des satellites. Tout cela pourrait servir à observer les performances de l’avion, ou à tester sa capacité à transporter des charges utiles en orbite.
  • On ne sait pas combien de temps l’avion chinois passera dans l’espace. L’US Space Force pense savoir où il va atterrir :à la base de Lob Nuur dans la province occidentale du Xinjiang. Les images satellites indiqueraient déjà que le personnel au sol de cette base est devenu plus actif.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20