La fin définitive de l’hydroxychloroquine comme traitement au covid-19

Hydroxychloroquine – isopix

Un traitement avec l’hydroxychloroquine ‘n’a pas pour résultat la réduction de la mortalité’ sur les patients atteints du covid-19. Cette conclusion met fin aux essais cliniques menés par l’OMS sur cette molécule.

Après une pause le mois dernier, les tests sur le dérivé de l’antipaludéen chloroquine ont été définitivement stoppés par l’OMS ce mercredi. Pour en arriver à cette décision, l’organisation s’est basée sur les résultats de ses propres essais, mais aussi ceux du programme européen Recovery et sur deux autres études externes. Ensemble, elles n’ont montré aucune preuve de son efficacité sur des personnes atteintes du covid-19 en comparaison aux traitements habituels.

Trois médicaments sont toujours testés par le programme international Solidarity.

Cette décision intervient seulement 3 jours après que les États-Unis ont retiré l’autorisation d’utiliser la choroquine ou un dérivé comme remède contre le covid-19. Le pays ne croyait plus en son efficacité. En France, son usage est interdit depuis fin mai. En Belgique, il est fortement déconseillé en dehors des essais cliniques.