La fin de l’interdiction de transporter des liquides en cabine dans les avions est en vue

La mesure qui interdit le transport de bouteilles de liquide de plus de 100 ml en cabine dans les avions est peut-être sur le point d’être supprimée. L’interdiction du transport des fluides en cabine a été instituée en 2006, après qu’un complot terroriste pour faire exploser 10 avions entre le Royaume Uni et les Etats Unis a été déjoué par Scotland Yard. Les terroristes avaient tenté d’embarquer des explosifs liquides dissimulés dans des bagages à main. Désormais, les passagers ne peuvent emmener en cabine que des flacons d’une quantité de 100 ml maximum dans une pochette en plastique transparent close, dont les dimensions ne doivent pas excéder 20 cm de côté.

Mais une découverte d’un scientifique du Laboratoire Rutherford Appleton, près d’Oxford, Pavel Matousek, va peut-être changer cet état de choses. Il a mis au point un dispositif qui effectue l’analyse des liquides contenus dans des flacons en quelques secondes. Cette analyse utilise une technique appelée spectroscopie Raman, qui consiste à envoyer un faisceau laser extrêmement bref (en deçà du milliardième de seconde) et de capter le spectre de couleur des protons qui heurtent les molécules du produit au cours de ce processus. Chaque molécule produit un spectre de couleurs de protons qui lui est unique, et que l’on peut utiliser à la manière d’une empreinte digitale.

Le dispositif qu’il a créé, l‘Insight100, est un appareil de la taille d’un four micro-ondes dans lequel on peut placer les bouteilles. Il a été programmé pour détecter les liquides correspondent à des substances dangereuses. En cas de présence de ces substances, une lumière rouge se met à clignoter, alors que les liquides inoffensifs lui font émettre une lumière verte. L’analyse ne dure que 5 secondes.

La précision de l’Insight100 a été testée en laboratoire et il est actuellement testé dans de grands aéroports européens.

Plus
Lire plus...
Marchés