La Fed promet des achats d’actifs illimités pour soutenir les marchés

EPA-EFE/JUSTIN LANE

La Réserve fédérale américaine a déclaré ce lundi qu’elle lancerait une série de programmes visant à aider les marchés à fonctionner plus efficacement à la suite de la crise du coronavirus. Une annonce qui a fait bondir les prix du pétrole de 4%.

La Fed a annoncé ce lundi le lancement d’un nouveau programme de 300 milliards de dollars d’aides pour ‘soutenir le flux de crédit aux employeurs, aux consommateurs et aux entreprises’. Mais aussi la mise en place prochaine d’un programme de prêts aux petites et moyennes entreprises, particulièrement présentes dans l’économie américaine.

Parmi les initiatives de la Fed américaine figure aussi un engagement à poursuivre son programme d’achat d’actifs ‘dans les montants nécessaires pour soutenir le bon fonctionnement des marchés et la transmission efficace de la politique monétaire à des conditions financières et économiques plus larges’, annonce CNBC.

Les mesures supplémentaires comprennent l’émission de titres adossés à des actifs garantis par des prêts étudiants, des prêts automobiles, des prêts sur carte de crédit, des prêts garantis par l’administration des petites entreprises et certains autres actifs.

‘La pandémie de coronavirus cause d’énormes difficultés aux États-Unis et dans le monde entier. La première priorité de notre nation est de prendre soin des personnes touchées et de limiter la propagation du virus’, a déclaré la Fed dans un communiqué. ‘Bien qu’une grande incertitude subsiste, il est devenu évident que notre économie sera confrontée à de graves perturbations. Des efforts énergiques doivent être déployés dans les secteurs public et privé pour limiter les pertes d’emplois et de revenus et pour promouvoir une reprise rapide une fois les perturbations atténuées.’

Réaction positive

La réaction positive des marchés financiers à ces mesures ne s’est pas fait attendre, réduisant la plupart des pertes sur les contrats à terme sur les marchés boursiers qui avaient été auparavant ‘limités’. C’est qu’il s’agit de l’intervention de la Fed la plus agressive à ce jour. Cette nouvelle initiative représente un engagement sans limite de durée pour le programme d’assouplissement quantitatif. Il s’agit d’un type de politique monétaire dite ‘non conventionnelle’ consistant pour une banque centrale à racheter massivement des titres de dettes aux acteurs financiers.

Les prix du pétrole ont ainsi renversé leurs pertes ce lundi, faisant un bond de 4% après que le brut West Texas Intermediate ait enregistré sa pire semaine depuis 1991.

Les contrats à terme sur les actions américaines ont également grimpé en flèche: à 8h46 du matin (heure locale, 13h46 chez nous), les contrats à terme sur l’indice Dow Jones Industrial Average avaient augmenté de 1,9 %, tandis que ceux du S&P 500 enregistraient une hausse d’environ 2,1 % et ceux du Nasdaq 100 de 2,6 %.

‘Toutes les mesures nécessaires’

Tous ces programmes sont par ailleurs soutenus par le Département du Trésor des États-Unis afin de s’assurer que la Fed n’y perde pas d’argent en chemin.

‘Nous nous sommes engagés à apporter une aide aux travailleurs et aux entreprises américaines, en particulier aux petites et moyennes entreprises et aux industries essentielles qui sont les plus touchées par le coronavirus. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour les soutenir et protéger l’économie américaine’, a déclaré le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué.

Lire aussi: