La domination publicitaire de Google et Meta arrive-t-elle à sa fin ?

Dans l’industrie de la publicité, Google et Meta sont considérés comme les deux géants qui se partagent le marché, mais il semblerait que leur duopole soit amené à disparaitre.

Pourquoi est-ce important ?

L’empire de Mark Zuckerberg tire la quasi-totalité de ses revenus de la publicité, alors que pour Alphabet, cela représente plus de la moitié de ses revenus. Jusqu’à présente, ils occupaient une place de choix sur le secteur, ils ont en effet largement profité de la publicité numérique – ce qui leur a d’ailleurs valu de nombreuses enquêtes antitrust –, mais un changement de tendance indique que leur ère est amenée à prendre fin.

Dans l’actualité : pour la première fois depuis 2014, Google et Meta ont capté moins de la moitié de toute la publicité numérique américaine au cours de l’année 2022.

Le détail : sur l’année 2022, Google et Meta capteront ensemble 48,4 % de tous les revenus générés par la publicité numérique aux États-Unis, avec 28,8 % pour Alphabet et 19,6 % pour Meta). À leur apogée, il y a 5 ans, ils occupaient encore 54,7 % du marché, avec 34,7 % pour le premier et 20 % pour le second, selon les chiffres d’Insider Intelligence consultés par Axios.

Crédit : Axios

Le pourquoi du commun

  • Les deux géants américains doivent faire face à une concurrence croissante en raison de la prolifération d’écrans à la maison, au bureau ou en déplacement.
  • Cela a en effet permis à de nouveaux acteurs de se lancer sur le marché des publicités numériques, offrant ainsi des alternatives aux entreprises pour cibler des clients potentiels.

La menace Amazon

  • Google et Meta voient notamment leurs parts du marché reculer au profit d’Amazon.
  • Le géant de l’e-commerce a en effet boosté son activité publicitaire à plus de 30 milliards de dollars par an.
  • D’ici 2024, Amazon devrait ainsi capturer 12,7 % des revenus générés par la publicité numérique aux États-Unis, contre 17,9 % pour Meta.

Des évolutions plus générales

  • Les changements dans les comportements des consommateurs influencent également le marché. Depuis quelque temps, ils utilisent TikTok ou Amazon pour rechercher des produits ou des idées en ligne plutôt que Google.
  • À côté de cela, la perte de vitesse de Meta en matière de publicité ciblée est également fortement liée aux changements de politique d’Apple concernant la confidentialité. La capacité de collectes de données de Meta a fortement diminué. L’entreprise estime que la décision d’Apple lui a coûté 10 milliards de dollars rien que cette année.

Et il y a peu de chance que la tendance s’inverse à nouveau. Google et Meta devraient continuer à voir leurs parts de marché des publicités numériques diminuer.  

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20