La crise n’a pas épargné Venise: c’est la fin du cappuccino à 18 euros

Crédit: Isopix

Le café Florian, le plus ancien café de Venise et le lieu de passage incontournable des écrivains, artistes et hommes politiques, est aujourd’hui au bord de la faillite. Il se prépare à fermer ses portes. 

La pandémie a transformé la célèbre ville italienne de Venise en une ville fantôme. Alors que l’établissement peinait déjà à faire face aux difficultés causées par les inondations de l’année dernière, le café historique logé sur la Piazza San Marco de Venise se prépare à fermer ses portes. 

Le café a été fondé le 29 décembre 1720 par Floriano Francesconi et contrairement aux autres établissements de l’époque, il était aussi ouvert aux femmes.

Fermer définitivement

Le café Florian a accueilli des personnalités aussi diverses que Wagner, Henry James, Proust, Nietzsche, Charlie Chaplin et Andy Warhol. Il emploie environ 80 personnes,  dont des serveurs polyglottes pour la plupart.

‘Nous voulions organiser un grand événement culturel pour célébrer notre 300e anniversaire, mais il a été annulé’, a déclaré Marco Paolini, le propriétaire de l’établissement, qui déplore le manque de touristes- la principale source de revenus de la ville. 

Aujourd’hui, l’établissement pourrait bel et bien fermer ses portes. ‘Nous réclamons de l’aide et nous ne pouvons plus attendre, si cela continue, nous serons obligés de fermer définitivement’, explique le propriétaire des lieux. 

Jusqu’ici, les touristes aux budgets plus limités pouvaient se contenter de déguster un café pour 11.50 euros ou encore, un cappuccino pour 18 euros. Le café Florian proposait également des petits déjeuners dont les prix démarraient à 45 euros.